Dubaï va partir à la chasse aux drones

Dubaï aurait-il une dent contre les drones civils ? Il semblerait que cela soit le cas. La ville est en effet en train de tester un drone capable de chasser d’autres drones. L’appareil sera prochainement déployé dans l’aéroport de la ville.

Contrairement aux idées reçues, Dubaï n’est pas une très grande ville. Elle comptait effectivement un peu plus de 2,3 millions d’habitants lors du recensement de 2010 et elle arrive donc loin derrière Pékin (11,51 millions), New York (8,4 millions) ou même Londres (8,6 millions). Elle se rapproche en effet davantage de notre propre capitale.

Chasse aux drones

Dubaï va bientôt partir à la chasse aux drones.

Ce qui est finalement assez paradoxal compte tenu de l’importance de son aéroport.

L’aéroport de Dubaï est un des plus importants au monde

Avec un peu plus de 78 millions de passagers internationaux en transit l’année dernière, ce dernier est en effet le troisième aéroport le plus fréquenté dans le monde et il se rapproche même dangereusement de l’aéroport international de Pékin.

Le plus fou, c’est qu’il attirait seulement 9,1 millions de passagers à la fin des années 90.

Tout n’est pas rose cependant et l’aéroport de Dubaï a ainsi souvent eu des problèmes avec des drones civils par le passé. Rien que cette année, il a dû fermer ses portes à trois reprises à cause d’un de ces appareils. L’arrêt le plus récent date d’ailleurs du 29 octobre dernier et il avait duré pendant un peu plus de 90 minutes. Une vingtaine de vols avaient dû être détournés vers d’autres aéroports et cette opération lui avait coûté environ un million de dollars… pour chaque minute.

Soit une perte totale de 90 millions de dollars.

Un drone pour chasser d’autres drones

Face à la situation, l’autorité de l’aviation civile de Dubaï a décidé de riposter en se lançant dans le développement d’un drone chasseur de drones.

Cet appareil pourra être contrôlé à distance par un opérateur, comme n’importe quel autre drone civil du marché. En marge, il sera aussi doté d’un système d’imagerie thermique et infrarouge afin de pouvoir détecter plus facilement les drones entrant dans l’espace aérien de l’aéroport. Ensuite, il ira à sa rencontre et il lancera un scan afin de détecter la position du pilote du drone.

Ses coordonnées seront immédiatement envoyées à la police et cette dernière dépêchera des agents sur place afin de procéder à son arrestation.

Pour l’heure, le drone n’est pas encore en fonction, mais les premiers essais ont été plutôt concluants et il pourrait donc être mis en place dans ces prochains mois. En attendant, CNN a réalisé un documentaire d’une minute afin de présenter la technologie.

Mots-clés insolite