Dubaï va remplacer les taxis par des drones aériens

Dubaï a toujours été considérée comme la ville de la démesure et elle mérite visiblement bien sa réputation. D’ici 2030, elle souhaite en effet remplacer tous les taxis par des drones aériens autonomes. Elle compte d’ailleurs mettre un premier appareil en service dès l’été prochain.

L’appareil en question sera l’EHang 184, un drone fabriqué par une entreprise chinoise du nom de EHang. L’Autorité des routes et des transports (RTA) de l’émirat a annoncé que le prototype a été soumis à un premier test en début de semaine.

EHang Dubaï

EHang va fournir des drones à Dubaï.

Il a visiblement été concluant, car elle compte étendre le champ d’action de ce drone et le proposer aux voyageurs à partir du mois de juillet.

L’EHang 184, un drone pour remplacer les taxis

L’EHang 184 est assez massif et il se présente ainsi sous la forme d’un habitacle étroit accroché sur quatre bras sur lesquels ont été fixés des rotors. Il rappelle un peu les quadricoptères disponibles sur le marché, avec des dimensions bien plus imposantes.

L’appareil fonctionne avec des moteurs électriques qui nécessitent une durée de chargement de deux heures. Il est capable de voler à 500 mètres d’altitude et il peut atteindre une vitesse de pointe de 100 km/h. L’autonomie annoncée est de 50 kilomètres environ.

Le véhicule peut accueillir un unique passager et un sac, pour un poids total qui ne devra cependant pas excéder les 100 kg.

Totalement autonome, l’EHang 184 est dépourvu de commandes. Le tableau de bord se limite à un grand écran, tactile bien évdimment. Pour prendre son envol, le passager n’aura qu’à sélectionner l’endroit où il souhaite aller et accrocher sa ceinture. Le drone décollera alors et il l’emmènera à la destination souhaitée.

Il ne sera cependant pas livré à lui-même. Pas complètement, du moins. Un centre de contrôle au sol suivra en effet les déplacements du drone à la trace.

Dubaï, une ville tournée vers le futur

À part cela, le fondateur de Tesla, Elon Musk, a profité du World Government Summit pour annoncer l’ouverture d’un centre régional situé dans la ville de Dubaï.

Il n’y a pas que l’EHang 184 qui attire l’attention de la RTA, elle a également l’intention de mettre en place le Hyperloop, un autre véhicule futuriste. Au mois de novembre, le fabricant de ce prototype a lancé une étude de faisabilité aux Émirats arabes unis pour relier Dubaï et Abou Dhabi en douze minutes.

L’idée de créer un train Hyperloop venait d’Elon Musk. Avec ce dernier, les passagers voyageront à l’intérieur des capsules qui circulent sur des coussins d’air dans un tube à basse pression. Une idée qui est plutôt surréaliste selon certaines personnes.

Mots-clés insolite