DxOMark prendra désormais en compte les modes nuit et l’ultra grand angle pour ses tests de téléphone

DxOMark vient d’annoncer une nouvelle de taille. Désormais, le protocole de test de ses experts prendra en compte les modes nuit et l’ultra grand angle sur les tests de smartphones. Un choix finalement très logique.

L’architecture des modules photo de nos chers téléphones portables a beaucoup évolué au fil des années. Pendant longtemps limités à une optique et à un capteur, ils sont en effet de plus en plus nombreux à proposer deux, trois ou même parfois quatre capteurs différents.

Test du Huawei P30 Pro : image 13

Si les constructeurs ont opté pour ces architectures complexes, ce n’est pas uniquement dans un esprit de marketing.

Deux nouveaux critères dans les tests de DxOMark

Les smartphones ont beau être de plus en plus puissants, ils sont finalement tributaires de leur petite taille. Une taille qui ne leur permet pas d’accueillir de gros capteurs. En conséquence, les géants du secteur ont eu l’idée de structurer leurs modules photo autour de plusieurs capteurs différents afin de récolter un maximum de données sur les scènes photographiées.

Mais ce n’est évidemment pas le seul avantage de ces architectures complexes. Désormais, nos smartphones ne se limitent en effet plus à des grands angles en terme de focales et ils sont ainsi de plus en plus nombreux à proposer des optiques ultra grand angle ou même des téléobjectifs.

Le meilleur exemple reste sans conteste celui du P30 Pro. En plus de son grand angle, l’appareil est en mesure de nous offrir un ultra grand angle, bien sûr, mais aussi un zoom optique 3x.

Malheureusement, la petite taille des capteurs photo présents à bord de nos smartphones les limite aussi sur le terrain de la sensibilité et ils ne sont ainsi généralement pas en mesure de récupérer beaucoup de lumière. Ce qui pose bien entendu problème à la nuit tombée.

Mais là encore, les constructeurs spécialisés ont apporté une réponse, sous la forme de modes spécialement adaptés aux prises de vue nocturnes.

Des tests collant davantage à la réalité des prises de vue

Plutôt que de chercher à prendre une seule photo très détaillée, ces modes permettent aux smartphones de capturer une série de plusieurs photos, à différentes expositions. Des photos qui sont ensuite combinées, ou fusionnées, pour n’en former qu’une seule.

Ces systèmes à multiples focales et ces modes nuit ont introduit de tout nouveaux usages, et les experts de DxOMark ne pouvaient faire autrement que de les prendre en considération pour leurs tests.

En plus des notes habituelles, ces derniers attribueront donc deux nouvelles notes. La première se focalisera sur la qualité du mode nuit embarqué à bord des smartphones et la seconde se concentrera pour sa part sur l’ultra grand angle.

Derrière, il faudra bien entendu s’attendre à des protocoles à la fois stricts et complexes. Pour le mode nuit, par exemple, DxO prendra en compte plusieurs critères comme le flare, le bruit numérique, la préservation des détails, l’exposition ou même la colorimétrie. Pour l’ultra grand angle, les tests se baseront sur des centaines de photos prises entre 50 et 1000 lux et les analyses se feront sur la colorimétrie, la déformation, les textures ou encore l’impression de netteté.

Mots-clés dxomark