« Dying Is Dangerous » : un nouveau jeu disponible sur Wii U

À l’heure où chaque évocation de la Wii U la rend de moins en moins unique, la faute à une Switch débordant d’appétit, on pourrait croire que la console à la mablette n’a plus d’actualité propre. Et l’on se tromperait, car Dying Is Dangerous vient de sortir exclusivement sur son eShop.

Le 16 janvier dernier est sorti Dying Is Dangerous sur l’eShop de la Wii U et rien que le sien. Une apparente anomalie alors que la tendance serait plutôt à garnir la boutique en ligne de la Switch, toujours est-il le titre de Carbon Fire Studio n’y est pas disponible. En tout cas pas encore.

crédit Nintendo

Le compte YouTube IGS – Impact Game Station offre de découvrir une bande-annonce du jeu ainsi que quelques minutes de gameplay. On notera que la vidéo censée présenter le principe de Dying Is Dangerous n’est pas disponible sur le site officiel de Nintendo.

Un nouveau jeu à 0,99 € disponible sur Wii U et pas Switch

La bande-annonce s’attache tout simplement à reproduire une partie à l’aide de véritables personnes et décors, avec un résultat qui ferait presque passer l’introduction de Resident Evil pour du cinéma d’auteur.

Le principe donc. Notre avatar est une jeune femme devant rejoindre un camarade. Seulement, entre les deux, un certain nombre d’obstacles qui ne pourront être franchis que par l’exécution d’actions précises. Avant chaque partie, le jeu renseigne sur l’action à entrer pour tel ou tel obstacle. Des liens qu’il faudra se remémorer pour les reproduire dans les différentes séquences qui suivront.

Évidemment, ces obstacles seront de plus en plus nombreux pour ajouter à la difficulté. Dying Is Dangerous est proposé à 0,99 € sur l’eShop de la Wii U et, au vu du menu offert, on peut estimer que plus aurait été scandaleux voire criminel. S’il fallait le préciser, Carbon Fire Studio est une boîte française dont le précédent et premier titre, Frenchy Bird, était également paru sur Wii U en 2015. Dans ce Flappy Bird-like, on incarnait un pigeon évoluant dans les rues de Paris avec des lampadaires à éviter. Un jeu d’ailleurs toujours accessible et ce au même tarif de 0,99 €.