EasyJet veut nous faire voyager en avion électrique dans dix ans

À l’heure où les voitures vertes investissent peu à peu nos rues, c’est dans le ciel qu’EasyJet compte expérimenter la motorisation électrique. En mars dernier, la compagnie britannique a annoncé qu’elle travaillait sur le développement d’avions qui carburent à l’électricité en collaboration avec la start-up américaine Wright Electric. Le mercredi 27 septembre 2017, elle a présenté un ambitieux projet à ses investisseurs : utiliser ses avions électriques pour assurer les liaisons courtes en 2027.

Avec Wright Electric, EasyJet a annoncé plancher sur des avions à moteurs électriques capables de couvrir une distance maximale de 540 km. Cette distance représente environ 20 % des liaisons que propose actuellement la compagnie low cost. La marque ambitionne sérieusement de proposer des trajets courts, tels que Paris-Londres, en avion électrique d’ici une dizaine d’années.

Daech Avion

Les motivations d’EasyJet sont également d’ordre écologique, car la compagnie souhaite réduire considérablement ses émissions polluantes.

Des avions 100 % électriques

La station d’information France Info a rapporté qu’EasyJet a présenté une maquette de son fameux avion à motorisation électrique à ses investisseurs ce mercredi. L’appareil embarque dans chacune de ses ailes des moteurs 100 % électriques. Il présente également des batteries supplémentaires qui sont entreposées sous le siège de ses 220 passagers.

Les batteries sont changées après chaque vol, le processus ne prendrait qu’une vingtaine de minutes.

France Info n’a pas caché son scepticisme quant à la possibilité d’un avion 100 % électrique, même dans dix ans. Même Airbus a été obligé de renoncer à un tel projet au début de l’année. Depuis, le géant européen de l’aéronautique a préféré développer des avions hybrides.

EasyJet se met au vert

Si EasyJet est si déterminé à rendre possible ce projet, c’est parce que la compagnie souhaite ardemment réduire ses émissions de pollution. L’avion électrique se présente ainsi comme la solution idéale pour devenir plus écologique et contribuer à préserver la planète. « Pour la première fois, notre industrie peut envisager un avenir qui ne soit pas dépendant du kérosène et de ses émissions nocives de dioxyde de carbone et oxyde d’azote. »

La compagnie low cost a déjà pris des initiatives concrètes pour se mettre au vert. Elle a commandé une centaine du nouvel Airbus A320neo, un modèle plus économe en énergie, pour août 2022 au plus tard. Elle dispose déjà de deux exemplaires actuellement en service.

En utilisant de tels appareils, EasyJet espère que ses émissions de pollution vont baisser d’au moins 10 % d’ici 2022.

Mots-clés aviation