L’échantillon d’astéroïde de la mission OSIRIS-REx est prévu arriver sur Terre le 24 septembre prochain

La sonde OSIRIS-REx est actuellement en chemin pour rejoindre la Terre. Le dimanche 10 septembre dernier, l’engin spatial a allumé ses propulseurs de contrôle d’attitude au cours d’une manœuvre cruciale qui lui a permis de se diriger vers la planète.

D’après un communiqué de la NASA publié le 11 septembre, la manœuvre de correction de trajectoire a modifié la vitesse de la sonde d’un peu moins de 1km/h par rapport à la Terre. L’agence spatiale américaine a indiqué que sans cette correction minime, l’engin spatial et son chargement auraient raté la planète.

Répétition de l'atterrissage d'OSIRIS-REx le 30 août 2023
Crédits NASA/Keegan Barber

A la date du lundi 11 septembre, OSIRIS-REx se trouvait à environ 7 millions de kilomètres de la Terre. Sa vitesse était d’environ 23 000 km/h. D’après l’équipe en charge de la mission, un autre allumage des propulseurs sera effectué le 17 septembre si cela s’avère nécessaire.

A lire aussi: La sonde de la NASA aurait pu être engloutie par la surface de l’astéroïde Bennu

L’échantillon transporté par OSIRIS-REx

Selon la NASA, OSIRIS-REx transporte un échantillon de 250g composé de poussière et de graviers provenant de l’astéroïde Bennu. Ce dernier est un astéroïde potentiellement dangereux qui mesure dans les 500 m.

L’échantillon a été collecté par la sonde spatiale en octobre 2020. Si tout se passe comme prévu, la capsule contenant le précieux chargement arrivera sur Terre dans la matinée du 24 septembre.

Dans la mise à jour publiée le lundi dernier, la NASA a indiqué qu’en voyageant avec une vitesse et un angle précis, la capsule va atterrir approximativement 13 minutes après avoir été libérée. Elle se posera dans une zone prédéterminée de 58 km sur 14 km qui appartient au Département de la Défense et qui se trouve dans l’Utah.

Etudier l’évolution du Système Solaire

Lorsqu’il arrivera sur Terre, l’échantillon transporté par OSIRIS-REx sera éventuellement étudié par des scientifiques du monde entier. L’analyse de cet échantillon permettra d’en savoir plus sur la formation et l’évolution du Système Solaire. De plus, le matériau prélevé sur Bennu pourra également révéler le rôle des astéroïdes riches en carbone dans l’acheminement des éléments constitutifs de la vie vers la Terre.

Notons que seule la capsule contenant l’échantillon retournera sur Terre. La sonde OSIRIS-REx continuera son chemin pour se diriger vers l’astéroïde Apophis qu’elle atteindra en 2029. L’étude de cet astéroïde se fera dans le cadre d’une extension de la mission d’OSIRIS-REx.

SOURCE: Space.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.