Echec cuisant pour le premier test de lancement de Virgin Orbit

Virgin Orbit a raté lundi le premier test de lancement de sa fusée LauncherOne. Compte tenu de cet échec, l’entreprise privée américaine prévoit de mener bientôt une nouvelle tentative.

Comme SpaceX et Rocket Lab, Virgin Orbit est l’une des rares sociétés privées qui s’intéressent au marché des lanceurs spatiaux. Dans le cadre du perfectionnement de son lanceur « LauncherOne », la firme a effectué un premier test de lancement lundi. La fusée avait notamment été attachée au ventre du Boeing 747 baptisé Cosmic Girl avant d’être lâchée dans les airs au-dessus du Pacifique. Malheureusement, tout ne s’est pas déroulé comme prévu. « La mission s’est terminée peu de temps après le vol », a déclaré Virgin Orbit dans un message posté sur Twitter.

Crédits Virgin

Les véritables raisons de ce ratage ne sont pas encore connues. Mais l’entreprise n’a pas tardé à émettre une première hypothèse.

« Un dysfonctionnement »

Dans un communiqué publié mardi, la société décrit le problème comme un « dysfonctionnement » ayant entraîné l’extinction du moteur de l’étage principal environ 9 secondes après sa libération. En conséquence, le lanceur était devenu incontrôlable et a fini sa course dans l’océan. Malgré ce crash, Virgin Orbit affirme que la fusée n’a pas explosé.

« Nous ne pouvons pas encore dire de manière sûre quel était le dysfonctionnement ou ce qui l’a causé, mais nous sommes convaincus que nous disposons de suffisamment de données pour le déterminer alors que nous poursuivons l’enquête rigoureuse que nous avons déjà entamée », a annoncé la société.

Bientôt une nouvelle tentative

Suite à cet échec du premier lancement du LauncherOne, Virgin a indiqué qu’elle avait l’intention de mener un nouveau test prochainement. Elle a d’ailleurs partagé des photos de son deuxième lanceur pour témoigner de son ambition de franchir une nouvelle étape dans le domaine du lancement de satellites commerciaux.

Elon Musk a réagi face à ce lancement raté du LauncherOne. Le fondateur de SpaceX a notamment encouragé l’équipe de Virgin Orbit dans un tweet : « désolé d’entendre ça (…) Il nous a fallu quatre tentatives avec Falcon 1 ».

Mots-clés virgin orbit