Echo Frames, ou quand Amazon se lance sur le marché des lunettes connectées

Amazon a enchaîné les effets d’annonce hier. Non contente de dévoiler sa toute première paire d’écouteurs True Wireless, la firme a ainsi remis le couvert en présentant les Echo Frames, une paire de lunettes connectées.

Alexa ne se contentera donc plus de vous appeler depuis votre cuisine ou de vous susurrer des mots doux au creux de l’oreille. Désormais, l’assistant compte établir domicile sur votre visage.

Les Echo Frames viennent donc se ranger dans la famille des lunettes connectées, un peu à la manière des Spectacles de Snap. En mieux.

Echo Frames : Alexa sur le bout du nez

Très discrètes, les lunettes d’Amazon passeront clairement inaperçues lorsque vous vous promènerez en ville. La firme a opté pour une monture passe-partout afin de ne pas attirer les regards et c’est indéniablement une bonne chose pour un produit qui sera aussi visible.

En revanche, et contrairement aux Google Glass, les Echo Frames ne seront pas en mesure d’afficher quoi que ce soit sur leurs verres. Si vous vous attendiez à retrouver des fonctions de réalité augmentée avancées, il faudra donc repasser.

En réalité, les lunettes d’Amazon n’ont qu’un seul but : faire en sorte de rendre Alexa aussi accessible que possible.

Pas de réalité augmentée au programme

Les Echo Frames embarquent ainsi un microphone et un haut-parleur afin de vous permettre de dialoguer avec l’assistant. Vous serez ainsi parfaitement libre de lui donner vos directives ou de lui poser vos questions, encore une fois sans avoir besoin de passer par votre téléphone ou quelque autre dispositif que ce soit.

Attendues pour la fin de l’année, les Echo Frames seront proposées uniquement sur invitation, à un prix fixé à 179,99 $ aux États-Unis. Amazon n’a encore rien annoncé pour la France. Point intéressant, les futurs acheteurs des lunettes pourront parfaitement monter leurs propres verres sur la monture et disposer ainsi de lunettes correctives.

En revanche, il faudra vraisemblablement disposer d’une prescription et passer par Amazon. C’est du moins ce qui ressort du communiqué de presse envoyé par la firme.

Mots-clés amazonecho frames