Echofon : fin de partie pour les clients Mac et Windows

Echofon a toujours été un client Twitter particulièrement agréable. Une interface minimaliste, des fonctions de synchronisation plutôt poussées, on peut même dire qu’il ne manquait pas d’arguments mais cela n’aura visiblement pas suffit puisque son éditeur a finalement décidé de mettre un terme aux clients Mac et Windows. En outre, il en ira également de même pour l’extension Firefox qui va elle aussi tirer sa révérence. Pas super drôle, c’est vrai, mais rassurez-vous quand même parce que cette mesure ne concerne pas les applications mobiles. Ouf, nous voilà sauvés !

Et si vous vous demandez ce qui a conduit l’éditeur du client à prendre cette décision, autant vous prévenir tout de suite parce que ce n’est pas le communiqué de presse publié sur son blog qui va vous être d’une grande aide. Très synthétique, ce dernier ne se perd pas en explications et il faut avouer que c’est quand même très dommage.

Echofon : fin de partie pour les clients Mac et Windows

Ce qu’on peut supposer, en revanche, c’est que les restrictions imposées par la version 1.1 de l’API de Twitter ne sont pas étrangères à cette décision. On peut effectivement rappeler  que cette dernière modifie pas mal de petites choses pour les clients tiers. Quoi ? Et bien on peut citer l’exemple du plafond d’utilisateurs qui sera limité à 100.000 pour les nouveaux clients ou encore le nombre de requêtes par heure qui passera à 60 contre 350 auparavant. Concernant ce dernier point, il semblerait cependant que cette limitation ne concerne que certains types de données. Cela étant dit, avec plusieurs applications mobiles, une extension et deux clients, on peut comprendre que l’équipe en charge d’Echofon ait ressenti le besoin de faire un peu de ménage.

Précisons pour finir que ces deux clients resteront accessibles jusqu’à la fin du mois. Passé cette date, il ne sera donc plus possible de les télécharger mais on pourra continuer à les utiliser jusqu’à ce que Twitter ferme l’accès à la première version de son API.

Via

Mots-clés applemac ostwitter