Le service d’écoute musicale en streaming de Google pourrait être intégré à… YouTube

Google devrait lancer prochainement un service d’écoute musicale en streaming, service qui pourrait arriver sur le marché avant la fin de l’année et plus précisément autour du troisième trimestre 2013. Similaire à Spotify ou Deezer, ce dernier nous permettrait d’accéder à un vaste catalogue dans lequel il serait possible de piocher à loisir. Toute la question étant bien évidemment de savoir sous quelle forme, et à quel prix, sera proposé ce nouveau service. Et justement, à en croire le magazine Fortune, l’outil ne sera pas intégré à Google Music. Non, en réalité, ce dernier serait directement implémenté à… YouTube. Etonnant ? Pas tant que ça, en réalité.

Avant d’aller plus loin, il convient de rappeler que tous ces bruits de couloir ne sont rien d’autre que de simples hypothèses, de simples suppositions. Ils n’émanent donc pas de Google et c’est précisément pour cette raison que tout ce qui suit est à prendre avec la plus grande prudence.

YouTube : bientôt de la musique en streaming ?

YouTube pourrait passer prochainement à la musique en streaming.

Selon Fortune et ses sources, Google souhaiterait donc dissocier Google Music de ce nouveau service d’écoute musicale en streaming. Pourquoi ? Toute la question est là mais il faut avouer qu’un Google Music ne répond pas à la même problématique qu’un Spotify. Dans le premier cas, l’utilisateur décide effectivement d’envoyer sa propre librairie musicale, sa propre bibliothèque, dans les nuages et ce afin de la retrouver facilement depuis n’importe quel terminal. Le second cas, en revanche, lui permet d’accéder à un catalogue plus riche et plus vaste, certes, mais qui ne lui appartient pas.

Deux usages, deux problématiques et une distinction qui ne manque pas de sens.

Et c’est là qu’intervient YouTube, ce même YouTube qui s’est imposé sur le segment du streaming et qui dispose, en outre, de toute l’infrastructure nécessaire pour mettre en place rapidement ce type de service. En outre, on peut également rappeler que cela fait un bon moment qu’on entend dire que des abonnements payants pourraient arriver sur le service, des abonnements qui seraient même mis en place dès le printemps 2013 et qui permettraient finalement à Google d’amortir encore un peu plus sa plateforme. Difficile évidemment de ne pas établir un lien avec l’arrivée de ce nouveau service.

La suite au prochain épisode, évidemment.