Un écran solaire fait de particules dans l’atmosphère pour lutter contre le réchauffement climatique ?

Le réchauffement climatique est devenu un problème majeur menaçant la planète tout entière, mais pas seulement les hommes et ses activités. Pour tenter de renverser la situation, les chercheurs travaillent d’arrache-pied pour trouver des solutions, à l’instar de ce que proposent de l’Université du Cap en Afrique du Sud.

D’après les conclusions d’un article publié dans la revue Environmental Research Letters, ces chercheurs suggèrent ainsi de filtrer les rayons solaires grâce à un écran composé de particules disséminées dans l’atmosphère. Ceci dans l’objectif d’empêcher le réchauffement climatique de progresser.

Crédits Pixabay

Même si ce qu’ils proposent paraît assez osé, cela pourrait effectivement nous aider à éviter que la situation n’empire sur Terre. Toutefois, une opération de ce genre pourrait faire plus de mal que de bien.

Moins de rayonnements solaires c’est aussi moins de chaleur

Selon cette équipe de scientifiques, grâce à cet écran solaire, les risques qu’une future sécheresse planétaire arrive seront réduits de 90 %. Pour ce faire, des particules réfléchissantes spécifiques devront être injectées dans l’atmosphère. Le but étant de filtrer les rayons du Soleil en diminuant le pourcentage de rayons qui parviennent jusqu’à nous.

Cette solution pourrait effectivement marcher. En effet, comme la surface de la planète absorbera moins de chaleur, le problème du réchauffement climatique qui ne cesse de s’aggraver pourrait éventuellement être réglé.

Toutefois, il est important de préciser que même si ça marche, les dégâts actuels ne seront pas réparés. Et dans le pire des cas, faire appel à une technique de ce genre pourrait bien rendre la situation plus désastreuse puisque de nombreux mécanismes et paramètres touchant au bon fonctionnement de l’atmosphère sont également à prendre en compte.

Une solution aussi radicale ne sera pas une mince affaire

Quoi qu’il en soit, cette équipe de chercheurs croit vraiment que leur idée pourra nous prémunir du « Day Zero », l’échéance à laquelle la Terre entrera dans une phase de grandes sécheresses conséquentes aux effets du réchauffement climatique.

Précisons que pour que cette idée marche, cet écran solaire devra être déployé dans toute l’atmosphère terrestre. Mais tous les pays devront être d’accord si l’on veut procéder de la sorte. Un seul pays ne pourra en effet pas prendre l’initiative de filtrer les rayons du Soleil pour tout le reste du monde.

Et c’est peut-être là la plus grande limite d’une proposition de ce genre, comme on sait à quel point il est difficile pour nous autres humains de tomber d’accord sur des décisions impliquant justement le sort de l’humanité.