EDF prévoit de s’investir davantage dans la production d’énergies renouvelables

Electricité de France (EDF) a sorti son bilan trimestriel. Au vu des résultats, il est évident que la crise sanitaire a mis le premier producteur d’énergie de l’Hexagone dans une situation critique. La firme  a  annoncé jeudi 30 juillet 2020, avoir perdu 700 millions d’euros nets au cours du deuxième trimestre de cette année.

Selon EDF, la chute de la demande en énergie, notamment de 15 à 20%, est à l’origine de cette perte considérable. Les activités de distribution et de fourniture d’électricité sont au ralenti depuis le confinement. Quoi qu’il en soit, le géant français de l’électricité  compte redresser la barre en réduisant les charges opérationnelles de 500 millions d’euros en l’espace de trois ans.

Une éolienne avec des panneaux solaires

Crédits Pixabay

Le Monde rapporte également qu’au milieu de cette crise financière, EDF doit en plus régler une dette de 42 milliards d’euros.

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

La production nucléaire a fortement baissé

D’après le rapport d’activité d’EDF, la production nucléaire paie particulièrement le prix fort de la pandémie du coronavirus.

La demande a en fait baissé de 29,7 térawattheures (T.Wh) en comparaison avec les résultats du premier semestre 2019. Pire encore, le producteur d’énergie estime que la production nucléaire va continuer à dégringoler au cours des deux années qui vont suivre.

EDF a en outre été obligée de mettre en stand-by les travaux de maintenance qui devaient être réalisés sur ses réacteurs nucléaires au cours des derniers mois. Bien que les entretiens requièrent beaucoup de temps et d’argent, EDF est déterminée à bien entretenir ses parcs nucléaires pour que ces derniers répondent aux exigences de l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN).

À ne pas louper : Les Galaxy Note 20 sont disponibles en précommande

La production d’énergies renouvelables est sur la bonne voie

La seule bonne nouvelle dans le bilan d’EDF est que le coronavirus n’a pas fait de tort à la  production d’énergies renouvelables. Le service qui s’en occupe a notamment réalisé un chiffre d’affaires 770 millions d’euros. Le volume des ventes a donc augmenté de 5% comparé au premier semestre de l’année dernière.

Ces résultats encouragent EDF à concentrer plus d’efforts dans le solaire et l’éolien. Le producteur français d’énergie vient d’ailleurs de lancer son deuxième parc éolien à Fécamp (Seine-Maritime). EDF a également été choisie pour installer une centrale photovoltaïque à Abou Dabi, aux Émirats arabes unis. Il s’agira de « la plus puissante centrale solaire au monde ». 160 000 foyers vont en bénéficier.

Mots-clés EDF