L’effet inattendu du changement climatique sur les guerres de territoires

Le changement climatique pourrait avoir engendré de terribles conflits armés. Les récentes fouilles du cimetière préhistorique de Jebel Sahaba suggèrent cela.

Le site de Jebel Sahaba se situe dans la vallée du Nil au Soudan. Cet emblème préhistorique du concept de guerre organisée n’est pas nécessairement issu d’une seule grande bataille comme le pensaient les chercheurs depuis les années 60. Une récente réanalyse des données de fouille vient effectivement contredire cette théorie. Le cimetière serait le résultat de conflits de moindre ampleur qui se sont succédé. Cela amène les scientifiques à envisager l’implication du changement climatique.

Crédits Pixabay

La convoitise d’un territoire en particulier dans une région ravagée par le changement du climat pourrait être à l’origine des affrontements armés.

Des violences à la fin de la dernière période glaciaire

En réexaminant les ossements de 61 squelettes du site, les chercheurs ont découvert plus d’une centaine de nouvelles marques de blessure. Celles-ci n’étaient pas mortelles pour la plupart. Un quart des squelettes comportait des blessures à la fois cicatrisées et non cicatrisées. Cela suggère que ce groupe de gens vivant de la cueillette et de la chasse a connu des épisodes violents plus d’une fois dans son existence.

Des armes à projectiles comme des flèches ou des lances sont responsables d’une bonne partie des lésions. Le type d’arme est un indicateur déterminant sur le déroulement des attaques. Les chercheurs pensent effectivement que le groupe a été victime d’offensives venues de l’extérieur. Par ailleurs, les hommes, les femmes et les enfants ont tous été blessés et enterrés de la même manière. Cela suggère des embuscades ou plusieurs raids. La fréquence des blessures cicatrisées révèle également une vie remplie de violence.

La succession de ces conflits de moindre ampleur coïncide avec la fin de la dernière période glaciaire. Ce changement climatique extrême a transformé la partie est du désert du Sahara en une région froide et très aride. Seuls quelques endroits offraient des conditions de vie accueillantes pour l’homme. La vallée du Nil en était un, avec un accès facile à l’eau et à une végétation luxuriante. La compétition pour accéder aux ressources aurait vraisemblablement conduit à la création du cimetière de Jebel Sahaba.

Le changement climatique à l’origine de grandes guerres dans le futur ?

La violence et la sécheresse sont souvent liées dans l’histoire de l’humanité. Différentes civilisations se sont affrontées pour posséder les terres les plus fertiles. Le monde entre aujourd’hui dans une crise climatique sans précédent.

Certains chercheurs pensent que l’humanité se dirige vers des conflits de grande ampleur pour l’accès aux ressources naturelles. Cependant, d’autres scientifiques considèrent que la relation entre le climat et les conflits armés est plus complexe. Découvrir ce qui s’est passé pendant la dernière période glaciaire pourrait permettre de mieux comprendre comment le comportement humain fera face au changement climatique.