L’effet insoupçonné de la politique chinoise sur le minage de bitcoins

La politique de répression en Chine a eu de lourdes répercussions sur le Bitcoin. Les mesures chinoises auront au moins eu le mérite de simplifier le processus de minage de la cryptomonnaie.

Avant mai, la Chine était vue comme le paradis des cryptomonnaies et notamment du Bitcoin. Selon les estimations, 65 à 75 % du minage de bitcoins dans le monde s’opéraient sur le territoire chinois. Mais la République populaire a décidé de changer de politique et de tourner le dos aux cryptomonnaies. Cela pour mettre un terme à la grande migration minière et éviter de sérieux problèmes de production énergétique.

Un tas de pièces symbolisant des bitcoins
Crédits Pixabay

Plusieurs fermes de minage ont cessé leurs activités en l’espace de quelques semaines. Les mesures de répression chinoises ont eu de lourdes répercussions sur le Bitcoin. En plus d’impacter 50 % du réseau de la fameuse cryptomonnaie, elles ont considérablement fait baisser la valeur de celle-ci.

Il est probable que personne n’a envisagé qu’il sortirait de cette situation une chose positive pour le Bitcoin. La crise a en effet entraîné une amélioration de la technologie de minage.

La difficulté de minage fortement réduite

Un mineur de bitcoins utilise un programme informatique pour exécuter des calculs mathématiques. La résolution de ces calculs permet de valider un bloc et la création d’une nouvelle unité de Bitcoin.Plus de 50 % du hashrate – le volume de calculs que les mineurs réalisent en une seconde – a disparu du réseau depuis un pic atteint en mai dernier.

La difficulté du minage de bitcoins repose sur le nombre de mineurs. La politique chinoise a réduit de manière considérable le nombre de personnes qui minent. Cela a eu pour effet de baisser le nombre des blocs validés quotidiennement. Compléter un bloc requiert environ une dizaine de minutes. Ce temps de validation est monté de 14 à 19 minutes avec la fermeture de plusieurs fermes. Néanmoins, les calculs se sont allégés avec la baisse de la capacité de minage.

Le minage de bitcoins est ainsi devenu 28 % moins difficile. Cet effet montre également l’autonomie totale de la cryptomonnaie. « Il s’agit d’un marché autoréglementé qui ne nécessite aucun comité externe pour déterminer ce qu’il faut faire. C’est un concept très puissant », a expliqué Mike Colyer, un spécialiste de la cryptomonnaie interrogé par la chaîne de télévision américaine CNBC.

A lire aussi : Voilà pourquoi le Bitcoin s’est effondré

Les mineurs vont gagner davantage

La répression chinoise aura finalement été une bonne chose pour les mineurs actifs de bitcoins. Moins de concurrents et moins de difficultés signifient une augmentation significative de la rentabilité.

Le minage de bitcoins peut être comparé à un immense gâteau. Quand il y a moins de personnes avec qui partager, on obtiendra une plus grosse part. Néanmoins, la situation ne devrait être que temporaire. Les fermes chinoises vont certainement trouver un nouveau point de chute et reprendre leurs activités.

Mots-clés bitcoin