Eléctions américaines: Facebook, Google, Twitter, Microsoft, … et 4 boîtes de tech vont s’allier pour lutter contre la désinformation et les ingérences étrangères

Les élections présidentielles des États-Unis approchent à grands pas. En effet, il reste un peu moins de 3 mois avant que l’échéance du 3 novembre, qui verra le président sortant Donald Trump s’opposer à Joe Biden, n’arrive.

Comme on vous le rapportait, les autorités américaines sont claires, aucune ingérence étrangère, à l’instar de celle de la Russie durant les élections de 2016 ou lors des élections de mi-mandat de 2018, ne sera tolérée. Pour joindre l’acte à la parole, des plateformes de réseaux sociaux ainsi que des géants américains de la technologie annoncent qu’ils vont apporter leurs contributions dans ce sens.

Crédits Pixabay

Afin d’empêcher la désinformation de se propager sur leurs plateformes et de permettre aux élections présidentielles de se dérouler sans problème, Facebook, Twitter, Microsoft, Google ainsi que Reddit, Pinterest, Verizon et Wikimedia Foundation ont décidé de coopérer pour lutter contre la désinformation et les tentatives de perturbation de ces prochaines élections.

Pour ces entreprises, la sécurité des élections est primordiale

Selon les informations relayées, ce groupe se réunit souvent afin de veiller à la protection de leurs plateformes contre les messages de désinformations et autres tentatives destinés à perturber les élections présidentielles de 2020.

Mercredi dernier, ces sociétés ont d’ailleurs indiqué qu’ils vont déployer leurs ressources, afin d’assurer l’intégrité des informations politiques, surtout à l’approche des deux principaux rendez-vous de la campagne électorale, la convention des Démocrates (DNC ou Democratic National Convention) et celle des Républicains (RNC ou Republican National Committee).

Ces deux événements auront bientôt lieu, car tandis que la DNC aura lieu du 17 au 20 août 2020, la RNC se déroulera du 24 au 27 août 2020.

Tout mettre en œuvre pour empêcher la désinformation

Par le biais d’un récent communiqué, les membres de ce groupe ont déclaré avoir déjà parlé des préparatifs pour ces conventions à venir. D’ailleurs, une analyse de divers scénarios liés à des tentatives de manipulation des résultats des votes est également à l’étude. Ils ont également précisé que des réunions se tiendront régulièrement, en attendant les élections de novembre.

Dans cette optique, le groupe a annoncé avoir mis en place des étiquettes d’information à destination des électeurs à propos des messages des candidats. En outre, que ce soit de la part de Trump ou de Biden, d’éventuels messages à caractère mensongers ne passeront pas et seront traités comme il le convient.

Enfin, le suivi des diverses publicités politiques permettra également de repérer les tentatives de désinformation. Chaque publication ou compte contenant des sujets d’ordre politique sera alors scruté, afin que ces élections se déroulent dans les normes.