Elections : Google interdira désormais les publicités politiques au Canada

Le Canada passera dans quelques mois aux urnes. En effet, en octobre 2019, le pays devrait procéder aux élections fédérales.

Justement, en marge de ce calendrier électoral, le pays a décidé d’imposer de nouvelles règles très strictes aux entreprises technologiques et plateformes numériques. Ces règles sont rassemblées dans le projet de loi C-76, qui a été adopté en décembre 2018. Ce projet de loi a principalement instauré des règles de transparence pour les plateformes en ligne.

google-chipset-embauche

Crédits pixabay.com

Plus précisément, cette loi C-76 exige de toutes plateformes numériques qu’elles conservent un registre de toutes les publicités à caractère politique qu’elles publient directement ou indirectement.

Plusieurs entreprises technologiques sont ainsi touchées par ces nouvelles règles, notamment Google.

Google bannit toute publicité politique de sa plateforme

Le moteur de recherche d’Alphabet, ayant pris connaissance de ces nouvelles directives, a rapidement réagi. Au lieu de s’embêter à tenir un registre, Google prévoit de tout simplement bannir toute publicité politique ou tendant à soutenir une idéologie politique, de sa plateforme avant la tenue des élections fédérales canadiennes.

Colin McKay, le responsable des politiques publiques de Google au Canada, l’a d’ailleurs explicitement souligné. Ce responsable a déclaré que « pour la durée de la campagne électorale fédérale de 2019, Google n’acceptera pas la publicité régie par le projet de loi C-76 ».

Le moteur de recherche fournira des informations utiles et pertinentes sur les élections

Pour ce faire, le moteur de recherche modifiera les règles régissant sa plateforme et ses politiques en matière d’annonce afin d’empêcher les annonceurs de diffuser des annonces transgressant les règles établies par le projet de loi C-76.

De plus, ce responsable a ajouté que l’entreprise technologique prévoit de déployer des efforts au niveau des « programmes d’alphabétisation aux nouvelles canadiennes ». Par ailleurs, le moteur de recherche améliorera également la gestion de sa plateforme de manière à fournir aux internautes « des informations utiles et pertinentes sur les élections ».

Malgré tout, cette décision de Google ne signifie pas que tous ses services seront modifiés ou deviendront inaccessibles. L’entreprise a effectivement tenu à rassurer que tous ses autres services continueront à être disponibles durant la période de campagne électorale. Parmi lesdits services figurent les plateformes comme YouTube, ou encore les services de référencement.

Mots-clés google