Elle a dépensé 30 000 £ pour devenir une poupée sexuelle humaine

Victoria Wild a la trentaine et elle a dépensé pas moins de 30 000 £ pour devenir une poupée sexuelle humaine. Très active sur les réseaux sociaux, elle est assez populaire sur Instagram.

Victoria est originaire de Lettonie et elle éprouve une véritable obsession pour sa plastique depuis l’adolescence. Elle rêve en effet de devenir la femme la plus plantureuse au monde et elle est prête à tous les sacrifices pour atteindre son objectif, même à mettre en danger sa vie.

Victoria

En l’espace de dix ans, elle est donc passée à plusieurs reprises sur la table d’opération et elle a ainsi subi de nombreuses interventions différentes.

Victoria Wild, une bimbo qui s’assume

Après sa rhinoplastie, elle a ainsi choisi de se faire remonter les pommettes et de se faire gonfler les lèvres. Ensuite, elle a dépensé plusieurs milliers de livres pour se faire poser des implants mammaires. Elle a passé trois opérations successives afin d’atteindre le 32G, son bonnet actuel.

Victoria a enchaîné d’autres procédures dans les années suivantes. En tout, elle a dépensé 30 000 £ – l’équivalent de 34 300 € – pour pouvoir accomplir son rêve et devenir la première poupée sexuelle humaine de toute l’histoire de l’humanité. Fière de son parcours, elle assume totalement son choix de vie, et ce en dépit des critiques et des moqueries.

Beaucoup de gens la voient effectivement comme un monstre. D’autres pensent qu’elle met inutilement sa vie en danger. La sienne, mais également celle de toutes les personnes les plus influençables. Certains internautes estiment en effet qu’elle renvoie une image tronquée de la féminité et ils s’inquiètent bien évidemment du potentiel impact de cette démarche auprès des publics les plus vulnérables comme les adolescents.

Une présence marquée sur les réseaux sociaux

D’autant que Victoria est très présente sur les réseaux sociaux. Présente, et populaire. Elle compte en effet un peu plus de 160 000 abonnés sur Instagram et plus de 37 000 sur Twitter.

En revanche, elle compte aussi de nombreux soutiens et certains followers l’encouragent ainsi à poursuivre dans cette direction afin de prendre pleinement possession de son corps.

À en prendre possession, mais également à le modifier afin qu’il corresponde à ses plus profondes aspirations.