Elle a été battue par son petit copain à cause d’un selfie jugé trop sexy

Sokha Nuon a une trentaine d’années et elle habite à Melbourne. C’est aussi une survivante. John Grima, son dernier petit-copain, l’a effectivement battue avec un attendrisseur de viande à cause d’un simple selfie jugé comme étant trop sexy. Elle a fini aux urgences avec de multiples fractures et une hémorragie cérébrale. Il s’en est fallu de peu.

Sokha a rencontré John un peu par hasard en 2012, lorsqu’elle a amené sa voiture à son garage après une panne. Ils ont tout de suite sympathisé et l’homme l’a alors invité à manger un morceau.

Selfie violence

Voici la photo qui a rendu John totalement fou.

Une chose en entraînant une autre, les deux tourtereaux ont fini par emménager ensemble, dans l’appartement de John.

Sokha et John se sont rencontrés en 2012 et ils sont immédiatement tombés amoureux l’un de l’autre

Tout s’est bien passé au début. L’homme était attentif et prévenant. Quelques semaines plus tard, Sokha a appris qu’il avait perdu sa femme dans un accident de voiture trois ans plus tôt, alors qu’elle attendait son enfant. Cette confession n’a fait que la rendre encore plus amoureuse.

Mais voilà, très vite, leur relation a commencé à changé. John était en effet très jaloux et il ne supportait pas qu’elle lui cache la moindre information.

Un beau matin, l’homme a commencé à fouiller sur le téléphone de sa compagne et il est alors tombé sur un selfie pris bien avant leur rencontre. Sokha était magnifique avec une belle robe moulante, un décolleté pigeonnant et un regard de braise à faire fondre n’importe quel homme.

En fouinant, il s’est rendu compte que la belle avait partagé l’image sur son compte Instagram quelques années plus tôt. Il s’est tout de suite mis en colère et une dispute a éclaté entre les deux amants.

A force de patience, Sokha est parvenue à le calmer mais John a commencé à être totalement obsédé par cette photographie.

Quelque semaines plus tard, il est passé prendre la jeune femme après son travail. Il semblait taciturne. Sokha a préféré joué la carte de la distance mais cela n’a pas suffit à l’apaiser et une nouvelle dispute a éclaté à la maison un peu plus tard. John lui a alors mis un coup de tête dans le nez, avant de sortir fumer une cigarette.

Comme souvent dans ce genre de situations, la belle lui a pardonné son geste. Elle se raccrochait en effet à l’idée qu’il s’agissait d’une preuve d’amour et elle a donc décidé de rester avec lui. Mais voilà, la situation a continué à déraper. Sokha est partie vivre pendant quelques semaines dans un refuge pour femmes battues mais elle a fini par revenir vers lui quelques semaines plus tard après qu’il l’ait harcelé sur Facebook.

John l’a frappé avec un attendrisseur de viande et il l’a séquestré pendant plusieurs jours

Un soir, John est devenu comme fou. Il a frappé sa compagne au visage d’un direct, sans prévenir. Sokha est tombée au sol et il lui a donné d’énormes coups de pieds dans le ventre. Son bourreau est ensuite sorti fumer une cigarette et il est revenu, cette fois avec un attendrisseur de viande.

Il l’a frappée au visage et aux jambes avant de la tirer par les cheveux et de l’enfermer dans la chambre à coucher. Après avoir repris connaissance, elle a tenté de s’échapper mais John l’a attrapée et il lui a fracassé la tête à plusieurs reprises contre le mur du couloir avant de la trainer de nouveau dans ce qui était autrefois leur nid d’amour.

John l’a battu pendant plusieurs jours d’affilée. Le quatrième soir, Sokha a profité d’une absence de son bourreau pour s’échapper. Elle a titubé, en sang, jusqu’à la porte de ses voisins. Fort heureusement, ils étaient là et ils ont immédiatement appelé la police et une ambulance.

Sokha souffrait d’une hémorragie cérébrale, mais également de nombreuses contusions et elle avait en plus le visage recouvert d’ecchymoses ainsi qu’une profonde morsure sur un de ses avant-bras. Et ça, c’est sans compter sur les fractures et les griffures.

Elle a mis plusieurs semaines avant de pouvoir reprendre son travail. John Grima a plaidé coupable et il a été condamné à six ans d’emprisonnement, dont quatre ans ferme. Il n’aura plus le droit d’approcher de Sokha.

Depuis, la jeune femme s’est reconstruite et elle vit désormais avec Daymion, qui n’a absolument rien contre son selfie. Bien au contraire, il la trouve magnifique sur cette photo.

Cette histoire fait froid dans le dos mais il ne s’agit malheureusement pas d’un cas isolé. En France, les pouvoirs publics ont traité plus de 50 000 cas de violence domestique en 2014. D’après leurs estimations, plus de 216 000 femmes sont victimes de violence chaque année mais peu d’entre elles se rebellent contre leur agresseur.

Il faut d’ailleurs savoir qu’il existe un numéro d’aide gratuit, le 3919.

Mots-clés selfies