Elle a été tuée pour avoir partagé des photos sexy sur Facebook

Qandeel Baloch avait une vingtaine d’années et elle était très active sur les réseaux sociaux. Elle était aussi très populaire, avec plus de 60 000 abonnés sur Instagram et plus de 780 000 fans sur Facebook. Mais voilà, la jeune fille a eu le malheur de naître au Pakistan et sa réussite était ainsi très mal vue par sa famille et notamment par son frère. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’elle partageait des photos un peu trop sexy.

Qandeel Baloch, de son vrai nom Fouzia Azeem, était une véritable star sur les réseaux sociaux et elle faisait même souvent la une des médias étrangers. Elle était même surnommée la « Kim Kardashian du Pakistan » par plusieurs d’entre eux.

Qandeel Baloch

Qandeel Baloch partageait des photos jugées comme étant bien trop suggestives par son frère.

Bien dans sa peau, Qandeel avait pris l’habitude de partager pas mal de photos sexy sur ses différents profils sociaux.

Qandeel était très active sur les réseaux sociaux

Il lui arrivait même parfois de poser en lingerie ou en maillot de bain tout en prenant des poses très suggestives. Elle prenait aussi souvent la parole pour critiquer la société pakistanaise, une société qu’elle jugeait à la fois trop arriérée et trop sexiste.

Qandeel faisait parfois dans la provocation et elle avait ainsi fait beaucoup parler d’elle en mars dernier en promettant à ses fans de faire un strip-tease si le Pakistan battait l’Inde au cricket. Quelques semaines plus tard, elle avait d’ailleurs réalisé un clip critiquant ouvertement le sexisme des habitants de son pays.

Comme indiqué un peu plus haut, sa famille n’appréciait pas particulièrement ses frasques. Un de ses frères, Wasseem, lui avait d’ailleurs demandé à de multiples reprises de cesser ses agissements et ses publications. Elle n’a jamais accepté d’accéder à sa demande.

Tuée pour avoir été trop libre… et trop libérée

L’homme est donc passé à l’acte vendredi dernier, autour de 23h30. Il a en effet attendu que toute la maison se soit endormie pour se glisser dans la chambre de sa soeur. Là, il a glissé les mains autour de son coup et il a serré de toutes ses forces. Qandeel est morte quelques minutes plus tard.

Les autorités sont rapidement intervenues pour procéder à l’arrestation du meurtrier. Il a alors déclaré qu’il ne supportait plus que sa soeur discrédite l’honneur de sa famille. C’est précisément pour cette raison qu’il l’a tuée.

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il ne s’agit pas du tout d’un cas isolé. Comme le rappelle Courrier International dans son article, environ un millier de femmes sont tuées chaque année au Pakistan pour ces mêmes raisons. Cela n’a d’ailleurs rien de surprenant car le pays autorise les crimes d’honneur.

Il faut croire que Qandeel n’avait pas tout à fait tort.

Mots-clés facebookweb