Elle a passé 3 ans à convertir un vieux bus en mobile home

Une femme de 30 ans, fatiguée de travailler dur pour pouvoir acheter plus de choses, a décidé de réduire ses dépenses d’une manière assez particulière. Jessie Lipskin a non seulement quitté son appartement à New York, mais elle a acheté un autobus GMC Commuter Greyhound de 1966 sur eBay.

Elle a ensuite passé les trois années suivantes de sa vie à le transformer en une petite maison très chic.

« Je travaillais de très longues heures dans la finance à l’époque et j’avais l’impression qu’il y avait autre chose à faire. » a-t-elle déclaré.

Lipskin, originaire de Manhattan, n’avait même pas de permis de conduire lorsqu’elle a acheté le bus en 2015 pour 7000 $. Ce sont deux de ces amis qui ont conduit le bus de Perris, en Californie, à New York.

Jessie a déménagé sept fois avec le bus au cours des trois dernières années, car elle a trouvé de nouveaux endroits pour garer et de nouvelles personnes pour l’aider avec son projet.

La réalisation de l’incroyable projet de Jessie

« Ayant grandi à New York, je n’avais pas beaucoup d’expérience dans le bricolage et les réparations. » a-t-elle expliqué. « J’ai essayé d’apprendre autant que possible et d’aider là où je pouvais comme installer et finir les comptoirs. » Lipskin, qui se consacre à un mode de vie durable, a vendu les sièges de bus à un restaurateur. Elle s’est également appuyée sur les compétences de ses amis et de sa famille pour son projet.

« Ma mère pensait que j’étais folle. Elle disait à tous les gens dans son immeuble : ma fille a acheté un bus pour vivre. » se souvient-elle. « Les gens pensaient que c’était une trop grosse entreprise, mais ils pensaient que si quelqu’un pouvait le faire, ce serait moi. »

Jessie a emménagé dans le bus de 38 m² à plein temps en janvier à Asbury Park, dans le New Jersey. Elle a consacré environ 125 000 $ au projet de rénovation.

Un bien de grande valeur pour de grands projets

Jessie a dit que son bus valait actuellement 149 000 $ parce que, en partie, elle dit que c’est un peu trop grand pour elle. « Quand j’entre, ça me semble énorme. » a-t-elle dit à propos de l’autobus qui compte un peu plus de 60 000 kilomètres au compteur. « Il semble encore plus grand que mon appartement de New York. »

Jessie travaille encore dans le monde de la finance mais à distance. Elle prévoit de passer quelques mois à l’étranger. Quand elle reviendra aux États unis, elle sera sur le marché pour acquérir une fourgonnette Airstream ou un sprinter pour continuer sa vie dans une maison moins spacieuse.