Elle a perdu son boulot à cause de son blog… porno

Isabelle Cordeiro est une femme tout à fait ordinaire. Elle a une quarantaine d’années et elle habite dans la région Rhône-Alpes, à proximité de la ville de Bourg-lés-Valence. Elle a travaillé pendant plusieurs années comme femme de ménage dans un lycée avant de perdre son emploi. Pourquoi ? A cause de son blog.

Isabelle est ce qu’on peut appeler une femme libérée. Exactement comme la chanson de Cookie Dingler, donc. Elle est bien dans sa peau, bien dans sa tête et elle s’assume totalement.

Licenciement blogueuse porno

Son blog lui a coûté son emploi.

C’est précisément ce qui l’a poussé à ouvrir un blog en 2009 sur une plateforme dédiée pour partager ses pensées les plus intimes.

Des élèves de son lycée sont tombés sur son blog porno

Ses pensées, mais aussi ses photos… dénudées. Elle opérait à l’époque sous un pseudonyme, La Loupette. Qui est aussi le nom de son blog, pour celles et ceux que ça intéresserait. Attention cependant car notre amie est… hem… très fière de sa pilosité. Je ne vous en dis pas plus pour ne pas vous gâcher la surprise.

Au début, elle s’arrangeait pour cacher ou flouter son visage mais cela n’a malheureusement pas suffit et elle a très vite été identifiée par… les élèves de son lycée. Sa hiérarchie n’a pas apprécié et elle a été révoquée en 2013.

A sa place, la plupart des gens auraient baissé les bras mais Isabelle a lancé une procédure au tribunal administratif de Grenoble dans la foulée. Il lui a donné raison en avril 2015 et il a alors exigé à sa réintégration. En pure perte puisqu’elle n’a été affectée à aucun poste.

Elle a été suspendue pendant deux ans, sans salaire

Mais voilà, le droit français est ainsi fait que l’administration a le droit de prendre une autre sanction moindre pour sanctionner un agent fautif. La région Rhône Alpes a donc décidé de suspendre Isabelle pendant deux ans, sans salaire.

Et tout le problème est là finalement car notre amie n’a pas réellement perdu son travail. Pas définitivement du moins. Elle ne peut donc pas prétendre aux aides habituelles et elle se retrouve dans une situation particulièrement précaire.

Elle va donc saisir de nouveau la justice pour tenter d’annuler cette sanction. Le camp d’en face n’a pas non plus dit son dernier mot puisque la région a fait appel de la décision du tribunal administratif et Isabelle risque toujours la révocation.

Moralité, si vous voulez lancer un blog porno, il vaudra mieux éviter de travailler pour l’état ou pour une collectivité.

Mots-clés insolite