Elle a perdu son boulot pour avoir remué les fesses sur internet

Miss Clarissa a 24 ans et elle enseigne depuis plusieurs années dans une école du Sonora, un état situé au nord du Mexique. Tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes pour elle mais notre amie a eu la très mauvaise idée de participer à un concours de twerking. Elle doit le regretter amèrement à présent.

Si ce terme n’évoque rien en vous, alors savez que le twerking, ou le twerk en bon français, fait en réalité allusion à une danse sensuelle reposant sur des mouvements très suggestifs, avec de nombreux déhanchés en prime.

Licenciement twerking

Evitez de trop bouger vos fesses si vous tenez à votre job.

L’idée, c’est finalement de suggérer l’acte sexuel en bougeant à la fois ses hanches et ses fesses.

Le twerking serait né à la Nouvelle-Orléans

D’après les informations dont on dispose, cette danse trouverait ses origines du côté de la Nouvelle-Orléans et elle serait en réalité issue des diasporas africaines. DJ Jubilee a été le premier à utiliser le terme aux Etats-Unis et il a ensuite été repris par un autre rappeur, Cheeky Blakk, au milieu des années 95 avant de déferler dans le reste du monde.

Le twerking est désormais très courant et il ne se limite d’ailleurs pas au monde du rap puisque cette danse a aussi trouvé sa place chez les métalleux.

Quoi qu’il en soit, Miss Clarissa a l’air de très bien maitriser le sujet puisqu’elle a profité de ses vacances à Cabo San Lucas pour participer à un concours organisé par les estivants.

Contre toute attente, la prestation de l’enseignante a rencontré un franc succès et elle a même dépassé les frontières puisqu’elle a été filmée par un des spectacteurs avant de se retrouver sur internet.

Le principal l’a immédiatement renvoyé

Amusant, non ? Pas tant que ça en réalité car plusieurs parents d’élèves ont reconnu l’enseignante et ils ont immédiatement contacté son établissement pour se plaindre et pour exiger son renvoi. Loin de la soutenir, son principal lui a donc demandé de déposer sa démission.

Comme elle le dit elle-même, Miss Clarissa ne savait pas qu’elle était filmée au moment de danser et elle n’a évidemment pas donné son autorisation pour que cette vidéo soit diffusée. En outre, elle estime aussi qu’elle n’a rien fait de mal et qu’elle a parfaitement le droit de faire ce qu’elle veut de son temps libre.

En attendant, l’affaire a fait couler beaucoup d’encre et elle s’est même retrouvée à la une de nombreux médias. Plusieurs personnes ont d’ailleurs décidé de lancer une pétition pour forcer le principal à réintégrer l’enseignante.

Il faut d’ailleurs savoir qu’elle est aussi soutenue par de nombreux parents d’élèves, et pas uniquement que par des messieurs.

https://www.youtube.com/watch?v=6V0AXAUtC34

Mots-clés insoliteweb