Elle a créé un costume cyborg qui réagit à l’excitation sexuelle

Alors que de nos jours, les robots et les costumes cyborg sont plutôt utilisés pour augmenter la force, l’endurance ou encore la rapidité, Sarah Petkus, une artiste américaine qui habite à Las Vegas, a eu une idée bien étrange : celle de créer une espèce d’exosquelette qui réagit à l’excitation sexuelle.

Baptisé SHE BON, il s’agit d’une technologie quelque peu insolite, car le costume n’augmente pas les performances sexuelles de son porteur. Sarah Petkus a plutôt conçu le costume pour lire, interpréter et réagir à la manière dont celui qui le porte est sexuellement excité.

SHE BON

L’inventrice a présenté son étrange invention avec plusieurs explications sur sa chaîne YouTube.

Que sait-on du costume ?

SHE BON est doté d’un circuit imprimé en forme de cœur qui se trouve dans une espèce de sac à dos. Sarah Petkus explique que le circuit imprimé du costume est personnalisé, de manière à ce qu’il soit parfaitement harmonisé avec la personne qui le porte. Elle rappelle que chaque individu possède ses propres pulsions et réagit au désir de manière différente.

Petkus  explique aussi que ce « cœur » est le point central de l’exosquelette et permet de contrôler les autres éléments périphériques qui composent le dispositif. Des hélices situées sur les seins se mettent à tourner lorsque les mamelons durcissent. Le costume comprend également une sorte de ceinture avec des tentacules qui s’enroulent autour des fesses lorsque le porteur est excité.

Rendez-vous sur YouTube pour découvrir le fonctionnement de l’exosquelette SHE BON en vidéo.

Pour mieux s’épanouir sexuellement

SHE BON n’est donc pas un « cyborg sexuel » mais plutôt un costume qui vous accompagne dans votre sexualité. Le but est d’aider le porteur à se sentir plus épanoui avec son corps et ses envies sexuelles. Dans un courriel adressé au site Motherboard, Sarah Petkus explique s’être inspirée de sa propre expérience personnelle pour développer son étonnant projet.

« Toute ma vie, il y a eu un manque de communication positive et honnête sur le sexe et l’intimité, ce qui a été quelque peu préjudiciable à mon propre développement en tant qu’être sexuel. SHE BON est ma façon de lutter contre le manque de communication. » a-t-elle confié dans le mail.