Catégories: Inclassables

Elle dépense 3 000 $ dans des jeux de hasard et poursuit Apple en voyant la facture

Les jeux mobiles peuvent être très addictifs. Cela peut représenter un problème lorsqu’ils proposent d’effectuer des achats pour évoluer dans le jeu. Ce système a déjà ruiné de nombreuses personnes. Actuellement, une femme du nom de Karen Workman poursuit Apple parce qu’elle a perdu une somme d’argent conséquente en jouant à un jeu de hasard disponible sur l’App Store.

D’après le site AppleInsider, cette dernière a dépensé 3 000 $ dans des achats intégrés sur l’application Jackpot Mania, qu’elle a téléchargé en 2017. Cet argent lui a permis d’acheter de la monnaie virtuelle sur le jeu mobile pour continuer à jouer plus longtemps.

Crédits Pixabay

Aujourd’hui, Karen Workman exige qu’Apple la dédommage. La firme de Cupertino risque même un recours collectif.

Apple accusé de faire la promotion d’activités illégales

Les jeux d’argent sont interdits sur Apple. Toutefois, Karen Workman estime que le géant de la tech n’est pas entièrement transparent sur le fonctionnement de ses jeux mobiles. Selon elle, les applications qui sont présentes sur l’App Store et qui proposent l’achat de monnaies virtuelles peuvent être considérées comme des jeux d’argent.

Karen Workman a déclaré qu’Apple est « le principal promoteur et facilitateur de l’activité illégale », car il existe de nombreuses applications de ce genre dans l’App Store.

« Bien que les applications de jeux d’argent soient interdites sur l’App Store, la plainte fait valoir que les applications avec de la monnaie dans le jeu entrent toujours dans la catégorie « jeux d’argent » parce que les utilisateurs ont la possibilité de gagner et donc d’acquérir plus de temps de jeu », lit-on dans sa plainte.

Vers un recours collectif ?

Cette plainte a été déposée le jeudi 22 octobre 2020. Karen Workman y explique notamment qu’elle a dépensé 3 312,9 $ dans l’application Jackpot Mania dans l’espoir d’obtenir des jetons virtuels gratuits qui lui auraient permis de jouer plus longtemps.

Elle estime qu’Apple est le seul responsable dans cette affaire.

« Apple maintient un contrôle dictatorial sur les applications qui peuvent être téléchargées depuis l’App Store et le mode de paiement pour acheter des éléments de l’application », stipule sa plainte.

La firme de Cupertino ne s’est pas exprimée sur cette affaire. Karen Workman compte aller plus loin dans sa plainte et veut obtenir un recours collectif, en plus du remboursement de ses 3 000 $.

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test des Reno4 et Reno 4 Pro de Oppo

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !

Partager

Articles Récents

Et si notre intelligence venait de nos souvenirs ?

Dans un article publié dans la revue Trends in Cognitive Sciences, des scientifiques spécialistes en…

29 novembre 2020

Google Maps aurait-il révélé l’existence d’une installation d’armes nucléaires au Pakistan ?

Google Maps nous offre un tout autre regard sur notre propre monde. Grâce à la…

29 novembre 2020

Timgad, la cité romaine enfouie dans le désert algérien

Sur le versant nord des Aurès, dans le nord-est de l’Algérie, s’érige une cité romaine…

29 novembre 2020

JFK : une vieille théorie du complot débunkée 57 ans plus tard à Mexico

Le 22 novembre 1963, les Etats-Unis ont été secoués par l’assassinat du président John F.…

29 novembre 2020

Muchu Chhish, la montagne inexplorée

Les professionnels de l’alpinisme le savent, une montagne en particulier est actuellement celle qu’il faut…

29 novembre 2020

On en sait un peu plus sur notre “mini lune”

Le 15 février 2020, des astronomes du Catalina Sky Survey, de l’Université d’Arizona, ont détecté…

29 novembre 2020