Elle envoie son iPhone en réparation chez Apple, ses nudes finissent sur Facebook

La protection de la vie privée des utilisateurs d’Apple est-elle garantie ? Un article de The Telegraph suggère le contraire. En 2016, une jeune étudiante dans l’Oregon a été victime d’une atteinte à la vie privée. Après qu’elle ait confié son iPhone à Pegatron, un réparateur agréé d’Apple, ses nudes se trouvant dans son smartphone ont été partagées sur Facebook.

Apple a dû débourser plusieurs millions de dollars pour compenser l’étudiante et la faire taire.

Une femme se tenant le visage dans la pénombre
Photo de Juan Pablo Serrano Arenas provenant de Pexels

Les photos ont été diffusées directement sur le mur Facebook de la jeune femme. Ce sont ses proches qui l’ont prévenue de leur existence. Elle a voulu porter l’affaire devant les tribunaux avant qu’Apple ne fasse des arrangements pour éviter un scandale.

Les techniciens de Pegatron qui se sont chargés de la réparation de son iPhone ont été licenciés après une enquête.

L’avocat de la jeune femme a averti la marque à la pomme des répercussions qu’un procès pourrait leur coûter. Si Apple s’en est sorti sans passer devant les juges, cette affaire montre que son monopole de la remise en état de ses produits peut avoir de graves conséquences.

A lire aussi : Le Québec a un nouvel outil pour lutter contre les sextos et les nudes

Des nudes qui valent plusieurs millions de dollars

Une dizaine de photos de la victime « en train de se déshabiller » ont été partagées sur son propre compte Facebook. Pire, une « vidéo sexy » a également été publiée sur sa page, à la vue de tous ses contacts, de quoi valoir un procès contre les responsables.

Son représentant légal a exigé 5 millions de dollars à l’entreprise réparatrice. Les motifs de cette demande correspondaient à un trauma émotionnel. Apple a payé une somme conséquente pour éviter d’aller devant les tribunaux et dédommager la jeune femme.

Si le montant exact n’a pas été révélé, plusieurs millions de dollars ont été évoqués lors de cette affaire.

A lire aussi : Quand une YouTubeuse très populaire offre des nudes aux électeurs de Joe Biden

Pourquoi les utilisateurs d’Apple ne peuvent-ils pas retaper eux-mêmes leur smartphone ?

Si les utilisateurs d’iPhone pouvaient réparer leur appareil là où ils le souhaitent, Apple n’aurait pas eu à indemniser cette étudiante.

La marque à la pomme estime cependant que ce sont uniquement les réparateurs agréés qui peuvent restaurer les appareils défectueux. La protection de la vie privée des usagers est censée n’être entre de bonnes mains que chez ses sous-traitants.

La jeune femme a signé un accord de confidentialité en contrepartie de son dédommagement. C’est lorsque l’assureur de Pegatron a décliné le remboursement que l’affaire a été sous les feux des projecteurs. Autant dire que les millions de dollars n’auront servi que pour quelques années.