Elle peint son corps pour faire face à la maladie

Ash Soto a une vingtaine d’années et elle souffre depuis l’enfance d’une maladie chronique touchant son épiderme, le Vitiligo. Elle a dû faire face à de nombreuses moqueries blessantes, mais elle assume pleinement sa différence désormais et notamment depuis qu’elle transforme son corps en oeuvre d’art grâce à la magie du body painting.

Le Vitiligo n’est pas une maladie rare. En réalité, elle est même très fréquente et elle toucherait ainsi entre 0,5 et 2 % de la population mondiale.

Vitiligo

Du Vitiligo à l’art, il n’y a qu’un pas.

Elle se caractérise par l’apparition de plaques blanches sur la peau, des plaques correspondant aux zones où la mélanine a disparu de la peau.

Ash souffre de Vitiligo depuis l’adolescence

La mélanine est un pigment commun à tous les animaux. Cela vaut également pour notre espèce. Elle définit notamment la couleur de notre peau, mais aussi celle de nos cheveux et de nos yeux.

Ces macromolécules sont produites par les mélanocytes et elles ont pour but de nous protéger des radiations ultra-violets. Toutefois, chez certaines espèces, elles jouent un rôle plus important et elles permettent même à certains animaux de se camoufler dans leur environnement pour échapper à leurs prédateurs naturels.

Le Vitiligo est précisément causé par la disparition des cellules fabriquant la mélanine. Il existe cependant différents degrés. Dans certains cas, la maladie est localisée à certaines parties du corps et elle comporte ainsi une ou deux plaques. Parfois, il peut aussi s’étendre à l’ensemble de la peau.

Le problème, c’est que l’évolution de la maladie est totalement imprévisible. Parfois, elle s’étend, mais elle peut aussi disparaître subitement lorsque la peau est très exposée aux ultraviolets.

Il existe également des traitements, mais ces derniers ont leurs limites.

Ash Soto a été touchée par le Vitiligo à l’âge de douze ans. Elle s’est d’abord manifestée sous la forme de quelques plaques éparses, avant de se répandre sur tout son corps. Les adolescents étant ce qu’ils sont, la jeune femme a été la cible de nombreuses moqueries et elle s’est très vite sentie complètement exclue du monde. Elle a alors fait ce que la plupart d’entre nous auraient fait à sa place : elle a tout fait pour cacher son corps.

Elle s’est progressivement isolée du monde

La colère et l’incompréhension ont rapidement laissé la place à l’anxiété et à la dépression. Ash a vécu des années extrêmement difficiles.

Paradoxalement, cette expérience l’a poussé à développer des compétences en matière de maquillage. Un beau matin, elle a eu l’idée de créer un compte sur Instagram pour partager ses plus belles créations, tout en prenant soin de cacher sa maladie à ses followers. Les photos publiées par la jeune femme ont très vite rencontré le succès et des milliers de personnes se sont abonnés à son compte.

Puis, un jour, Ash a décidé de se dévoiler entièrement. Elle a donc publié une photo sur laquelle elle apparaissait en culotte. Les abonnés de son compte l’ont félicité de son courage. D’abord surprise, la jeune femme a alors décidé de poursuivre sur cette voie et elle s’est alors amusée à mettre en valeur les contours des taches présentes sur sa peau avec des feutres ou de la peinture.

Depuis, elle s’est initiée au body painting afin de transformer son corps en oeuvre d’art. Elle a ainsi publié des dizaines de photos sur lesquelles elle n’hésite pas à mettre sa différence en avant. Ce qu’elle estimait être un défaut est devenu une force.

Les internautes ont visiblement été touchés par son authenticité. La belle est en effet désormais suivie par un peu plus de 101 000 abonnés. Si vous voulez découvrir ses travaux et son quotidien, vous pouvez vous rendre sur son profil en suivant ce lien.

Mots-clés insolite