Elles veulent vendre des capotes artistiques pour vous faire grimper aux rideaux

Qui a dit que la capote devait être triste et terne ? Personne, et c’est précisément ce qui pousse des marques comme Durex à (re)chercher l’innovation et à produire des préservatifs à la fois insolites et surprenants. Trois soeurs ont décidé d’aller plus loin en créant des capotes richement décorées pour “magnifier les moments intimes”.

A la base, il faut avouer qu’un préservatif n’est pas très… excitant. Et c’est un véritable problème puisqu’il est aussi la seule façon de se protéger de toutes les maladies sexuellement transmissibles.

Capote artistique

Et pourquoi la capote ne serait-elle pas un objet artistique elle aussi ?

Cela vaut pour le VIH, bien sûr, mais également pour la syphilis, la gonorrhée, la chlamydiose, l’herpès génital, la trochomoniase, l’hépatite ou même le chancre mou.

Made in Love ou lorsque la capote devient une véritable oeuvre d’art

Je vous conseille d’ailleurs d’éviter de lancer une recherche sur ces termes sur Google Images si vous ne voulez pas rendre votre dernier repas. Sans rire, hein.

Partant de ce constat, trois soeurs ont choisi de lancer une marque un peu particulière du nom de Made In Love. Joli nom, vous ne trouvez pas ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, cette boite ne vend pas (encore ?) de sextoys ou d’autres bricoles du même genre. Non, son truc à elle c’est la capote artistique, celle qui ne ressemble à aucune autre.

A la base, leurs préservatifs sont faits des mêmes matériaux que tous les autres produits du même genre et ils font ainsi la part belle au latex. Derrière, Lizza, Julia et Manon se sont rapprochées de plusieurs designers pour les décorer à l’aide de motifs originaux. Amusant, mais ce n’est pas tout car les collections proposées seront fréquemment renouvelées.

Exactement comme tous les produits en lien avec la mode, en somme.

Mais voilà, lancer une boite ce n’est pas forcément facile et c’est précisément ce qui a poussé les trois jeunes filles à lancer une campagne sur Kiss Kiss Bank Bank. Elles ont collecté 3 600 € pour le moment mais elles ont besoin de 15 000 € pour pouvoir démarrer leur activité et c’est précisément pour cette raison qu’il ne faut pas hésiter à parler de ce projet autour de soi.

Il faut aussi savoir que les artistes seront directement rétribués et ils toucheront ainsi 0,24 € par préservatif.