Elon Musk et Richard Branson, deux rivaux avec un objectif commun

Elon Musk a créé le buzz en dévoilant son projet BFR (Big Fucking Rocket) pour relier des grandes villes en un trajet de moins d’une heure. Seulement, il n’est pas le seul à travailler sur un tel projet. Richard Branson a aussi fait part de l’avancement de son projet Virgin Galactic. D’ailleurs, son premier voyage aérospatial est prévu d’ici quelques mois.

D’après Richard Branson, le projet se trouve dans la bonne voie. Dans Business Insider, le milliardaire de 67 ans affirme : « Nous sommes à trois mois avant d’être dans l’espace, peut-être six mois avant que je ne le sois moi-même. » Cette annonce va surement inciter Elon Musk à concrétiser ce qu’il a déclaré lors du Congrès international astronautique d’Adelaïde en Australie « Si on réussit à développer BFR pour la Lune et pour Mars, pourquoi ne pas l’utiliser aussi sur Terre. »

Sauver Terre

L’un comme l’autre entend révolutionner le transport aérien, mais ce sera à qui arrivera le premier à imposer ses technologies.

Big Fucking Rocket vs Virgin Galactic

Pour Elon Musk, le Big Fucking Rocket qu’il prévoit de mettre en place serait capable d’établir un vol à grande distance en un temps record. Grâce à une vitesse impressionnante de 27 000 km/h contre 900 km/h en avion, un vol New York-Paris serait fait en seulement 30 minutes.

Richard Branson rejoint également cette idée pour la fabrication de sa navette Virgin Galactic. Selon ses dires, ladite navette pourrait atteindre une vitesse de 28 000 km/h à 225 km d’altitude. Cependant, d’importants efforts devraient être fournis pour mener à bien ce projet.

Rendre les fusées accessibles

Présentée comme une meilleure alternative à l’avion, l’entreprise SpaceX d’Elon Musk prévoit d’accueillir à bord du BFR des centaines de passagers. Bien que ces fusées puissent diminuer considérablement la durée des vols, Musk promet un prix raisonnable n’excédant pas celui d’un billet d’avion.

Côté réalisation, la firme de Richard Branson a déjà pu créer un prototype et se tient déjà prête pour franchir les prochaines étapes liées à la concrétisation du projet. De plus, l’entreprise dispose d’une longueur d’avance sur les compétences en matière d’accueil du public et de la gestion des passagers grâce à la compagnie Virgin Atlantic.