Elon Musk menace de délocaliser la production de Tesla hors de Californie

La crise sanitaire internationale actuelle liée à l’épidémie de COVID-19 fait ressentir son impact sur la quasi-totalité des industries de masse ; plus particulièrement les chaînes de productions qui demandent la présence d’ouvriers techniques ; la compagnie de voitures électriques Tesla, menée par son PDG Elon Musk, n’en est pas épargnée.

Alors que les responsables de santé publique du comté d’Alameda de l’état de Californie – dans lequel se trouve la ville de Fremont et les chaînes d’assemblages de nombreux « Model » des voitures électriques de la compagnie – ont exprimé leur opposition à la réouverture des usines Tesla en vue du confinement généralisé établi, Musk a saisi le réseau social Twitter pour menacer la délocalisation vers des états moins stricts en termes de restrictions.

Crédits Unsplash

« Tesla va engager des poursuites judiciaires contre le Comté d’Alameda immédiatement. L’ignorant « Chef de la santé publique en intérim » d’Alameda agit en opposition aux directives du Gouverneur, du Président, de nos libertés constitutionnelles & tout simplement du bon sens ! […] Franchement, c’est la goutte de trop. Tesla va déménager son QG et ses futurs programmes au Texas/Nevada immédiatement. Si toutefois nous conservons les activités de manufactures à Fremont, cela dépendra de la façon dont Tesla est traité dans le futur. Tesla est le dernier fabricant de voitures en Californie.« 

Musk et les autres

Le site The Verge rapporte également que les directives d’état n’ont pas le dessus sur les restrictions décidées au niveau du comté, rendant les menaces d’un éventuel procès légèrement caduques, tant bien même Musk compterait ramener 30% de la main-d’oeuvre au travail au cours des prochains jours si l’on en croit un autre de ses tweets.

Toujours le premier à faire preuve d’une maturité sans limites à la hauteur de son poste à hautes responsabilités, Elon Musk a pourtant été à l’origine d’une série de tweets discutables avec le président américain Donald Trump, des tweets flirtant avec les appels à la guerre civile. Il a également qualifié les actions de Tesla comme étant « trop hautes« , provoquant une baisse de 14 milliards de dollars de valeur de la compagnie.

On rappelle qu’au delà de ces déclarations absurdes et ne semblant pas accorder beaucoup de place à la vie humaine, plus de 1.3 million de cas du nouveau coronavirus ont été détectés aux Etats-Unis et que l’épidémie a déjà emporté près de 80 000 victimes depuis le début de l’année.