Elon Musk nous invite dans son tunnel de Los Angeles

En décembre 2016, le patron de Tesla et de SpaceX se plaignait des embouteillages de la ville sur Twitter. « Le trafic me rend fou. Je vais construire une machine pour créer un tunnel et simplement commencer à creuser », avait-il annoncé. Dernièrement, l’homme d’affaires américain a présenté un avant-goût de la construction de ce fameux tunnel. Le samedi 28 octobre, il en a partagé une photo sur son compte Instagram.

La concrétisation de ce projet est assurée par The Boring Company, une société fondée par Elon Musk le 17 décembre 2016. Une partie des travaux a déjà été achevée au mois de juillet dernier. Le tunnel de Los Angeles n’existe qu’à titre expérimental. Il s’agit d’un test de fiabilité. Le milliardaire envisage d’étendre la même infrastructure dans tous les États-Unis.

Tunnel Boring Company

Afin de creuser le réseau de tunnels dans le sous-sol de la ville, The Boring Company se sert d’une machine optimisée appelée Godot.

Repenser la mobilité urbaine

L’idée d’Elon Musk consiste à relier les endroits stratégiques de la ville via une plateforme souterraine. Cette dernière sera équipée d’un ascenseur. Celui-ci permettra au conducteur qui souhaite l’utiliser de descendre au sous-sol. La voiture sera ensuite transportée jusqu’au lieu voulu, où un autre ascenseur l’attendra pour la remettre en surface.

Cette nouvelle conception de la mobilité urbaine pourrait apporter un gain de temps énorme aux citadins. Les usagers de ce nouveau moyen de transport se déplaceront à une vitesse de 200 kilomètres par heure. Par ailleurs, ils seront émancipés des différentes contraintes impliquées par l’aménagement urbain et pourront directement aller vers leur destination.

Une autre plateforme sous le Maryland

Ce réseau de tunnels tous-terrains de deux miles prend racine dans les locaux de SpaceX. Elon Musk prévoit, pour bientôt, d’aménager une ligne qui reliera le réseau au Los Angeles International Airport. Ce dernier se situe à environ 3,2 kilomètres de distance.

Récemment, la société vient d’obtenir une autorisation pour construire une autre plateforme sous le Maryland. Celle-ci aura une longueur de dix miles.

Le test de fiabilité de Los Angeles pourrait permettre à la compagnie de collecter des données pour entamer de nouvelles constructions. L’objectif serait notamment de trouver des solutions pour amoindrir le coût de ce nouveau moyen de transport urbain.