Elon Musk pense qu’un parasite du cerveau nous force peut-être à créer de super IA

Ce n’est plus un fait nouveau, tout le monde sait qu’Elon Musk adore partager ses idées et réflexions sur les réseaux sociaux, particulièrement Twitter. Si certaines de ses publications concernent ses entreprises, d’autres sont plus personnelles. Le mois dernier, par exemple, Elon Musk a affirmé dans un tweet que le groupe de hackers Anonymous ne lui faisait pas peur.

Cette fois-ci, un récent tweet du fondateur de Tesla n’a pas laissé les internautes de marbre puisqu’Elon Musk a laissé entendre qu’un parasite pourrait être à l’origine de notre volonté de créer une intelligence artificielle avancée.

L'illustration d'un cerveau
Crédits Pixabay

Pour information, ce tweet d’Elon Musk était en référence à un article publié par de National Geographic qui expliquait la façon dont le « toxoplasma gondii » rendait les animaux imprudents face à leurs prédateurs.

Pour Elon Musk, la toxoplasmose est le véritable arbitre de notre destin

Pour rappel, la toxoplasmose est une infection due au parasite toxoplasma gondii. Il s’agit d’un parasite commun qui peut se trouver dans les excréments de chats porteurs du parasite, ou dans des aliments contaminés. Selon le National Geographic, ce parasite semble rendre les hyènes imprudentes envers les lions, leurs prédateurs.

C’est là qu’Elon Musk est intervenu en suggérant dans son tweet que c’était exactement le même comportement que les hommes arboraient face à l’intelligence artificielle. Il déclara ainsi dans son tweet que « la toxoplasmose infecte les rats, puis les chats, puis les humains qui font des vidéos de chats. Les entraînements de l’intelligence artificielle surhumaine se font sur des vidéos de chats sur Internet, faisant ainsi de la toxoplasmose le véritable arbitre de notre destin ».

Un tweet qui se veut drôle ?

Si la plupart des gens voient en Elon Musk un visionnaire, certains de ses tweets suscitent néanmoins la controverse puisque certains se demandent s’il est sérieux ou non. Néanmoins, pour ce qui est de la toxoplasmose, les scientifiques déclarent que le parasite infecte généralement les rats et les souris. Les chercheurs ajoutent que le parasite affecte l’esprit des rongeurs et leur fait perdre leur peur face aux prédateurs comme les chats et les humains.

Ces rats deviennent ainsi téméraires et finissent par tomber entre les griffes des chats. A leur tour, les chats domestiques transmettent le parasite aux humains par le contact. Mais quant à savoir les répercussions de cette infection sur les humains, LiveScience a rapporté que des études suggèrent que les personnes infectées peuvent présenter un comportement plus à risque. Par exemple, une étude sur près de 600 personnes en République tchèque a révélé que 370 d’entre elles étaient positives à la toxoplasmose et qu’elles étaient plus susceptibles de subir un accident de voiture.

Quant à la théorie d’Elon Musk, beaucoup pensent que ce n’est qu’une blague…et que le PDG ne sera pas humoriste de sitôt.