Elon Musk pense déjà à fabriquer un pick-up “plus classique” … si jamais le design du Cybertruck fait flop

Elon Musk, n’a pas hésité à marquer son hésitation à propos du Cybertruck, la nouvelle camionnette 100 % électrique de Tesla annoncée en novembre 2019. Selon lui, le design inhabituel du Cybertruck pourrait finalement être un blocage pour le vendre.

Le cofondateur de Tesla a, en effet, annoncé à Automotive News, son intention de se rabattre sur un plan de secours si jamais le nouveau pick-up n’intéresse pas le public. Ainsi, malgré la hausse des pré-commandes enregistrées jusqu’ici pour le Cybertruck, l’homme pense déjà à la fabrication d’une nouvelle camionnette « plus classique » au cas où.

Un intérieur spacieux pour le Cybertruck

Un intérieur spacieux pour le Cybertruck

Toujours selon Musk, même avec un nombre assez élevé de pré-commandes, le design sans précédent du Cybertruck pourrait inciter les consommateurs à changer d’avis en attendant la mise en vente définitive. Ce qui serait regrettable.

Le Cybertruck et son aspect étrange à la sci-fi

On ne peut le nier, le design du Cybertruck de Tesla se démarque des autres modèles présentés sur le marché des pick-ups. Même Elon Musk le qualifie d’ « étrange ». Le PDG de Tesla avoue que cette voiture a été inspirée de la science-fiction et n’a fait l’objet d’aucune consultation d’avis auprès du public.

En effet, cette camionnette fabriquée avec de l’acier inoxydable et dotée d’une forme géométrique inhabituelle n’est pas sans rappeler certains modèles qu’on ne retrouve que dans la science-fiction.

Pour autant, selon Musk, ce design hors du commun peut ne pas plaire aux consommateurs et compliquer la vente du Cybertruck. Raison pour laquelle il pense déjà à un plan de secours.

À lire aussi : Hot Wheels présente deux versions télécommandées du Tesla Cybertruck

Un design plus conventionnel comme stratégie de repli

D’après Musk, la vente du Cybertruck pourrait donc être « un échec complet » malgré une hausse des précommandes reçues depuis l’annonce de sa sortie, novembre de l’année dernière.

En effet, Tesla a jusqu’à maintenant enregistré plus de 200 000 pré-commandes tandis que l’estimation de Wedbush atteint des 650 000 exemplaires. Des chiffres qui ne refléteraient pas un véritable attrait pour cette voiture, selon Musk. Ainsi, la fabrication d’une « camionnette plus conventionnelle » serait une bonne stratégie de repli.

« … S’il s’avère que personne ne veut acheter un camion à l’aspect étrange, nous construirons une camionnette normale, pas de problème » a-t-il déclaré.

À lire aussi : SpaceX enverra-t-il un Cybertruck sur Mars ?