Elon Musk raconte dans un podcast que le pire travail qu’il avait fait l’a mis en danger d’hypothermie

Aujourd’hui, tout le monde voit Elon Musk comme le milliardaire, l’homme qui vaut 40 milliards de dollars selon Bloomberg, mais aussi le patron de Tesla, de SpaceX, de Boring Company sans oublier de Neuralink. Mais est-ce pour autant que le visionnaire est né avec une cuillère en argent dans la bouche ? Pas du tout.

Le samedi 8 février 2020, Business Insider nous partage un épisode dans la vie d’Elon Musk que celui-ci a bien voulu évoquer dans une interview dans le cadre du podcast « Third Row Tesla ».

Une pile de rondins en bois

Crédits Pixabay

Pour rappel, Elon Musk a grandi en Afrique du Sud et, adolescent, il a voulu déménager aux États-Unis afin de trouver du travail dans l’industrie de la technologie.

Toutefois, avant d’arriver sur le sol américain, alors qu’il était âgé de 17 ans, Elon Musk déménagea à Montréal, car, grâce à sa mère, il pouvait obtenir la citoyenneté canadienne. Il commença alors les petits boulots en travaillant d’abord dans une ferme de blé. Puis, il s’est rendu à Vancouver, où il a accepté un emploi de courte durée dans une scierie.

Elon Musk avait déjà travaillé dans une scierie

C’est justement ce travail qu’Elon Musk évoqua comme le pire travail qu’il ait eu à faire. La raison en est que son travail consistait à nettoyer des chaufferies dans une scie à Vancouver.

Plus précisément, il devait « pelleter du sable et du paillis « fumants » d’une chaudière à pâte de bois » rapporte Business Insider. À la suite de quoi, un travailleur à l’extérieur prenait le sable et le paillis d’un tunnel qui reliait l’intérieur de la chaudière à l’extérieur.

Toutefois, Elon Musk a déclaré que c’était un travail dangereux, car chaque chaudière n’avait ainsi qu’un petit tunnel comme entrée et sortie. Et si par malheur le tunnel était plein, cela pouvait causer des problèmes en cas d’urgence. Il raconte :

Ce serait vraiment difficile de faire sortir quelqu’un. Cela ne semble pas sûr parce que si le tunnel est bloqué, essayer de le débloquer serait très difficile dans un court laps de temps.

Le visionnaire assure qu’être PDG, ce n’est pas de tout repos !

Mais il y avait également un autre risque : les travailleurs à l’intérieur et à l’extérieur de la chaudière devaient changer de position toutes les 15 minutes pour éviter d’avoir une hypothermie. Néanmoins, le travail de Musk dans cette scierie aura duré quatre jours et il a été payé environ le double de ce qu’il propose aujourd’hui comme salaire à l’heure.

Finalement, quelques années plus tard, Elon Musk a pu déménager aux États-Unis où il a étudié à l’Université de Pennsylvanie. Une fois son diplôme en poche, il fonda la start-up Zip2, une banque en ligne qui devint plus tard PayPal et créa par la suite SpaceX, Tesla, Boring Company et Neuralink.

Mais même si Elon Musk est actuellement à la tête de plusieurs entreprises, il affirme qu’être PDG n’est pas facile. Il a même déclaré que cela avait nécessité qu’il travaille 120 heures par semaine et qu’il dorme sur le sol de l’usine de Tesla en Californie. Une vraie personnalité inspirante !

Mots-clés elon musk