Elon Musk a tenté de contacter Apple pour revendre Tesla, mais Tim Cook n’a pas décroché

Elon Musk est connu pour son franc-parler. L’homme d’affaires est en effet très actif sur Twitter et il sait même se montrer très volubile. Parfois même un peu trop. Cette nuit, il s’est ainsi laissé aller à de nouvelles confessions, pour le moins étonnantes.

L’homme fort de SpaceX et Tesla a ainsi révélé avoir voulu vendre Tesla à Apple en 2017, pendant les heures sombres de la Model 3… sans aucune réponse de la part de Tim Cook.

Crédits Pixabay

L’histoire de Tesla n’a pas été un long fleuve tranquille. Comme toutes les entreprises, la firme a connu ses hauts et ses bas.

Tesla : des heures sombres du temps de la Model 3

En 2017, alors que la production de la Model 3 n’avançait pas, la société s’est ainsi retrouvée en fâcheuse posture. A un point tel que son PDG a pensé à la revendre.

Mais voilà, Elon Musk ne voulait pas la céder à n’importe qui et l’homme d’affaires a donc pris contact avec Apple afin de lui proposer une reprise. Sans succès cependant. D’après Elon Musk, Tim Cook a refusé de participer à la réunion proposée.

A l’époque, Tesla était embourbé dans des problèmes de production en lien avec la Model 3. L’entreprise n’avait pas encore réussi à produire un véhicule électrique en gros volume et les analystes étaient très sceptiques quant à sa capacité à s’en sortir. Elon Musk, plus tard, a confié que son entreprise était passée à seulement quelques semaines de la faillite.

Tim Cook n’a pas voulu participer à la réunion

Mais finalement, Tesla s’en est sorti. La Model 3 a rencontré le succès que nous lui connaissons et l’entreprise en a profité pour présenter coup sur coup deux autres modèles : la Model Y, sorte de version SUV de la Model 3, et le Cybertruck, le pick-up de tous les excès.

Pourquoi cette confession ? La raison est simple. Lundi, Reuters a publié un article au sujet de l’Apple Car. Nos confrères ont ainsi indiqué qu’Apple était bien en train de concevoir un véhicule électrique et que le projet avançait en bonne voie. Ils ont même parlé d’un lancement à l’horizon 2024, soit dans seulement quatre ans.

Apple, futur concurrent de Tesla ?

Si Reuters dit vrai, alors cela voudrait dire qu’Apple pourrait devenir le prochain concurrent de Tesla. On imagine sans mal que cette idée ne doit pas enthousiasmer Elon Musk. Apple dispose en effet d’une force de frappe conséquente, et de gros moyens financiers.

Le patron de Tesla a d’ailleurs profité de l’occasion pour revenir sur les batteries au phosphate que devrait embarquer l’Apple Car. Il a ainsi confié, toujours sur Twitter, que certaines voitures de Tesla produites en Chine étaient justement équipées de ce type de batterie.

On rappellera tout de même que de nombreux ingénieurs de Tesla ont été recrutés chez Apple ces dernières années. Ce qui n’a fait qu’amplifier toutes les rumeurs autour de l’Apple Car.

Mots-clés appletesla