Elon Musk s’est servi des satellites Starlink pour tweeter

Au début de cette année 2019, Elon Musk, le boss de la société SpaceX, a annoncé son intention d’envoyer en orbite 12 000 satellites grâce à la fusée Falcon 9 dans le cadre du projet Starlink. L’agence spatiale veut se servir de ces satellites pour fournir une connexion internet à haut débit à travers le monde depuis l’espace.

Le 23 mai 2019, la société a envoyé les 60 premiers satellites de la future constellation Starlink dans l’espace. Pour que le service soit opérationnel, SpaceX prévoit encore d’effectuer six à huit lancements. Le milliardaire a indiqué que la connexion internet à haut débit fournie par ses satellites pourra être utilisée vers le milieu de l’année 2020.

Crédits Pixabay

Afin de prouver l’efficacité des satellites déjà placés en orbite, le PDG de SpaceX a décidé de s’en servir pour tweeter.

Le premier tweet envoyé grâce aux satellites Starlink

Histoire de faire la promotion de sa future connexion à haut débit, Elon Musk a décidé d’envoyer un tweet en utilisant les satellites Starlink, le mardi 22 octobre 2019. Le fantasque CEO a posté un message sans fioriture et s’est contenté d’écrire : « J’envoie ce tweet dans l’espace via les satellites Starlink. »

Par la suite, Elon Musk a publié un deuxième tweet dans lequel il s’étonne des résultats de ce test. D’après lui, la liaison satellitaire n’a rencontré aucun problème. Avec ces tweets, le boss de Tesla en profite pour faire un pied de nez à la concurrence.

30 000 satellites de plus

Les 60 satellites envoyés en mai dernier se trouvent à une altitude d’environ 550 km. Peu de temps après leur lancement, trois de ces satellites sont tombés en panne. Toutefois, cela n’a aucun impact sur le projet Starlink. L’envoi de cette première vague de satellites permet à la firme d’Elon Musk de perfectionner les techniques utilisées pour la mise en orbite et la mise en service des prochains satellites.

Alors que l’envoi de 12 000 satellites représente déjà un chantier assez colossal, il a été annoncé que SpaceX a fait une demande auprès de l’Union Internationale des Télécommunications (UIT) pour en envoyer 30 000 de plus. En total, c’est donc 42 000 satellites qu’Elon Musk veut envoyer en orbite.

SpaceX a indiqué que la connexion internet à haut débit ne commencerait à devenir vraiment opérationnelle qu’avec 800 satellites.

Mots-clés starlink