Elon Musk songe de plus en plus à déplacer son siège au Texas

Samedi 5 décembre 2020, The Verge nous rapporte que la Californie déplait de plus en plus à Elon Musk. En effet, le dirigeant de Tesla et de SpaceX songe à déménager son activité principale au Texas afin, notamment, de ne plus payer d’impôt sur le revenu des particuliers.

Pour rappel, ce n’est pas la première fois qu’Elon Musk a des griefs contre la Californie. Etant donné qu’Elon Musk gagne plus de 50 milliards de dollars en options d’achat, il doit également payer d’énormes impôts sur les bénéfices qu’il enregistre en Californie.

La ville de Dallas
Image par David Mark de Pixabay 

Mais, ce qui semble avoir le plus déplu à Elon Musk, c’est que les autorités californiennes ont empêché son usine d’ouvrir pendant la période de confinement.

La Californie exaspère Elon Musk tandis que le Texas l’amadoue

En mai, Elon Musk avait ainsi déclaré sur Twitter que c’était la goutte d’eau et que « Tesla va maintenant déménager immédiatement son siège et ses futurs programmes au Texas/ Nevada. Même si nous conservons l’activité de fabrication à Fremont, cela dépendra de la façon dont Tesla sera traitée à l’avenir. Tesla est le dernier constructeur automobile à rester en Californie ».

Néanmoins, même si la Californie a fini par autoriser Tesla à continuer ses activités, Elon Musk a déclaré en juillet qu’il construirait sa prochaine usine américaine à Austin, une ville au Texas, où elle produira ses véhicules Cybertruck, Model Y, Model 3 et Semi.

Les premières livraisons se feront à partir de 2021. D’ailleurs, le Texas a alloué des dizaines de millions de dollars d’allégements fiscaux à l’entreprise malgré les objections de certains résidents locaux.

A lire aussi : Elon Musk devient le deuxième homme le plus riche du monde

Les installations d’Elon Musk au Texas se multiplient

La nouvelle entreprise de Tesla au Texas se trouvera ainsi à l’est de l’aéroport d’Austin et fera une surface de 850 hectares environ. Par ailleurs, il faut noter qu’Elon Musk dispose déjà de quelques installations au Texas. La société Boring Company effectue par exemple ses opérations à Austin et SpaceX dispose aussi d’une installation à Boca Chica, au Texas.

Malgré tout, Elon Musk n’a ainsi pas encore fait de croix définitive sur la Californie. En effet, lors du verrouillage en novembre, les employés du constructeur automobile ont été considérés comme des travailleurs essentiels et l’usine de Tesla à Fremont a ainsi été autorisée à poursuivre ses activités.

A lire aussi : Pour Elon Musk, les premiers humains fouleront bientôt Mars

Toutefois, si le PDG de Tesla se décide finalement à déménager son siège au Texas, il pourra dire adieu à l’impôt sur le revenu des particuliers, ce qui accroîtra sa richesse personnelle.

Mots-clés elon muskteslaTexas