Elon Musk va renforcer la cybersécurité des voitures Tesla

Elon Musk s’inquiète visiblement pour la sécurité de ses utilisateurs. Partant du principe que plus aucun système n’est à l’abri d’un piratage informatique, le patron de Tesla a en effet décidé de renforcer la cybersécurité de son parc automobile afin d’éviter que ses véhicules ne finissent entre les mains des hackers.

Pour éviter le pire, Elon Musk a prévu plusieurs solutions de secours qui devraient permettre au conducteur de reprendre rapidement le contrôle manuel de son véhicule.

Tesla

Parmi ces dernières, on peut notamment citer l’intégration à venir d’un bouton capable de couper en un instant toutes les communications extérieures du véhicule.

Tesla veut sécuriser ses véhicules

De nombreuses autres solutions antipiratages sont aussi prévues. Les détails sont encore minces, mais Elon Musk a assuré envisager toutes les possibilités pour optimiser la sécurité de ses véhicules.

Elon Musk en a fait la garantie, assurant que la sécurité de ses voitures connectées est désormais une priorité pour lui et son entreprise.

Pour preuve, le milliardaire a confié que Tesla planchait actuellement sur le développement de logiciels qui auraient pour mission de repousser les tentatives de hacking des personnes mal intentionnées. Il ne s’est pas étalé sur le sujet arguant juste que la cybersécurité de ses véhicules fera toujours partie des priorités de Tesla.

En attendant, le CEO de l’entreprise a affirmé que même si des hackers arrivaient à pirater un de ses véhicules, l’attaque serait de toute façon limitée. Les sous-systèmes des voitures sont en effet tous chiffrés avec un algorithme spécial les rendant presque inviolables. Si un attaquant parvenait à prendre la main sur le contrôle du moteur, il n’aurait donc pas la possibilité d’accéder au système de freinage.

Pas sans mener une nouvelle attaque et pas sans casser le chiffrement associé au sous-système concerné.

Les voitures Tesla ont déjà été hackées par le passé

Les voitures autonomes de Tesla ne sont cependant pas totalement infaillibles. L’année dernière, des hackers chinois sont ainsi parvenus à pirater une Model S et la contrôler à distance pendant qu’elle roulait.

Ils ont réussi à déverrouiller les portières, brouiller les écrans à bord, ouvrir le toit ouvrant… mais aussi à ouvrir le coffre du véhicule ou le faire freiner brutalement. Ces actions pourraient provoquer de graves accidents.

Heureusement, les hackers en question se trouvaient du bon côté de la ligne et ils travaillaient ainsi pour le Keen Security Lab comme chercheurs en sécurité. Plutôt que d’exploiter les failles découvertes pour leur propre usage, ils ont ainsi fait remonter toutes leurs observations au constructeur et ce dernier a pu prendre les mesures adaptées par la suite.

Mots-clés elon musktesla