Elon Musk veut envoyer des gens sur Mars à l’horizon 2024

Elon Musk a fait une déclaration pour le moins surprenante lors d’un évènement en direct organisé par la plateforme Exploremars.org. Comme le rapportent nos confrères d’Ubergizmo, le fondateur du programme spatial SpaceX a annoncé vouloir envoyer des hommes sur Mars dès 2024.

Musk a encore une fois frappé fort. Alors que la NASA suit actuellement de près le voyage de son rover Persévérance vers Mars, le multimilliardaire américain a révélé son intention d’envoyer des gens sur la planète rouge le plus tôt possible. Le fondateur de SpaceX a fait cette déclaration dans une vidéo en direct publiée le mois dernier dans le cadre du programme Human to Mars. Concrètement, Musk ambitionne d’envoyer des êtres humains sur la planète rouge dès 2024, avant d’y construire une ville autonome d’ici 2050.

Crédits Pixabay

Le PDG de Tesla reconnaît lui-même la difficulté à relever ce défi, mais d’après lui, il y a de bonnes chances que nous y survivions.

1000 vaisseaux spatiaux

Musk veut envoyer jusqu’à 100 personnes sur Mars d’ici quatre ans afin de commencer le processus de colonisation de la planète. Comme si cela ne suffisait pas, il a déclaré vouloir construire 1000 vaisseaux spatiaux afin de permettre à un million de personnes d’atteindre la planète rouge en moins de dix ans.

Reste à savoir si l’entrepreneur américain atteindra ses objectifs. Quoi qu’il en soit, certains scientifiques pensent que faire vivre des gens sur Mars est une mission suicide. Amener des personnes sur la planète rouge n’est pas seulement une question de construction de vaisseaux rapides et peu coûteux. D’autres aspects doivent être pris en compte.

À lire aussi : Elon Musk n’est pas sûr que la première ville sur Mars sera construite de son vivant

Mars, une planète dangereuse pour l’homme ?

L’astrobiologiste Samantha Rolfe de l’Université du Hertfordshire a récemment publié un article expliquant comment, à son avis, le projet de Musk de coloniser Mars pourrait avoir des résultats catastrophiques. D’après elle, les humains pourraient introduire la microbiologie terrestre sur la planète, ce qui pourrait tuer les organismes vivants éventuellement là-bas.

Elle met aussi en garde contre le rayonnement cosmique : « bien que de nombreux travaux soient menés, la technologie de radioprotection est loin derrière d’autres aspects de la fusée. Je ne suis pas sûre qu’il soit juste ou éthique de s’attendre à ce que les astronautes soient exposés à des niveaux de rayonnement dangereux qui pourraient leur causer des problèmes de santé considérables, ou pire, la mort ».

À lire aussi : D’après Elon Musk, il y a de grandes chances que les premiers colons martiens meurent

Mots-clés marsspacex