Elon Musk veut rendre Starlink plus accessible

Elon Musk semble avoir pris conscience que le prix des terminaux Starlink pouvait jouer en défaveur de l’entreprise. L’homme d’affaires a en effet profité du Mobile World Congress 2021 pour annoncer une bonne nouvelle.

Pour beaucoup, la fracture numérique n’est plus qu’un lointain souvenir. Ces dernières décennies, le haut débit s’est considérablement démocratisé, de même pour le très haut débit. De nombreux Français et Françaises ont ainsi accès à la fibre.

La Terre vue de l'espace
Crédits Pixabay

Beaucoup d’entre eux, mais pas tous. Il existe en effet encore des régions en France où le haut débit n’est pas encore arrivé. Et c’est encore pire dans le reste du monde.

Starlink, l’avenir du très haut débit ?

Elon Musk, de son côté, a trouvé une solution : les satellites. Starlink est actuellement en train de déployer une constellation de satellites placés en orbite basse. Une fois complétée, cette dernière permettra d’apporter le très haut débit aux quatre coins du globe, et ce même dans les régions les plus isolées et les plus reculées.

Le projet est d’ailleurs en bonne voie. Jusqu’à présent, SpaceX a procédé au lancement de 1 500 satellites et le service compte près de 70 000 utilisateurs actifs dans les marchés où il est disponible. Aux Etats-Unis, bien sûr, mais aussi en Europe. La France fait d’ailleurs partie des premiers pays européens qui pourront en profiter.

Mais bien sûr, ce n’est que le début de l’aventure. Starlink compte poursuivre sur sa lancée et il faut donc s’attendre à ce que des dizaines de milliers de nouveaux utilisateurs se joignent à l’aventure au cours de ces prochains mois. Du moins ceux qui pourront se le permettre.

A lire aussi : Starlink, une couverture globale pour septembre

Un kit qui coûte encore trop cher

Et tout le problème est là. Pour pouvoir se connecter au réseau Starlink, il faut en effet investir dans un kit proposé à l’heure actuelle à 500 $. Kit se composant d’une antenne et d’un routeur. Un coût important, bien plus que celui pratiqué par les fournisseurs de connexions fibrées, mais aussi que celui des autres prestataires vendant des connexions par satellite.

Elon Musk semble avoir en tout cas conscience du problème. Il a en effet profité d’une conférence de presse organisée plus tôt dans la semaine pour indiquer qu’il comptait tout mettre en oeuvre pour faire baisser le prix de ce kit, avec pour objectif de la ramener à moins de 350 $.

La tâche s’annonce cependant difficile. Musk a également précisé que ces kits étaient actuellement produits à perte. Ils coûteraient en effet 1 000 $ à fabriquer, autant d’argent en moins qui tombe dans la poche de l’entreprise.

Mots-clés starlink