Elon Musk vous conseille de ne pas trop faire confiance au “pilote automatique” de votre Tesla

Tesla développe depuis plusieurs années un système de conduite autonome. Après avoir proposé à ses clients le fameux “Autopilot”, le constructeur a donc remis le couvert avec le “Full Self-Driving”, une mise à jour qui donnera encore un peu plus d’autonomie à ses véhicules. Elon Musk recommande cependant aux propriétaires d’une Tesla de ne pas trop lui faire confiance.

Contrairement à ce que son nom laisse présager, l’Autopilot à bord des Tesla n’a rien d’un pilote automatique. Il se pose davantage comme un système d’aide à la conduite et c’est d’ailleurs la raison pour laquelle les conducteurs doivent toujours rester vigilants lorsqu’ils l’utilisent.

Le capot d'une Tesla
Crédits Afif Kusuma – Unsplash

A terme, cependant, le constructeur compte rendre ses véhicules totalement autonomes et il travaille donc sur une nouvelle fonction allant dans ce sens. Fonction baptisée “Full Self-Driving”.

A lire aussi : Il poursuit Tesla car la portière de sa Model S Plaid en feu ne voulait pas s’ouvrir

Les Tesla se mettent à jour

Si cette dernière est toujours en développement, Tesla propose tout de même une version bêta à ses conducteurs. elle vient d’être mise à jour.

L’Autopilot, comme vous le savez peut-être, est assez rudimentaire. Il se contente en effet de garder le véhicule dans la voie dans laquelle il se trouve et il s’assure également de conserver une distance de sécurité suffisante avec la voiture ou le camion situé devant lui.

Il peut donc adapter la vitesse de la Model 3, de la Model S ou de la Model X sur laquelle il est installé.

Le Full Self-Driving, pour sa part, ira plus loin. Si ce mode de conduite sera en mesure de proposer toutes les fonctions intégrées à l’Autopilot, il permettra aussi aux véhicules de la marque de changer automatiquement de voix et de respecter le code de la route. Grâce à lui, les Tesla pourront ainsi s’arrêter aux feux rouges ou aux stops sans la moindre intervention de la part de leur conducteur.

A lire aussi : Tesla accusé d’avoir provoqué la mort d’un adolescent

Le Full Self-Driving passe en bêta 9

Par extension, cela veut aussi dire que ce mode permettra aux véhicules de la marque d’évoluer sereinement et en toute sécurité à travers les villes.

Du moins lorsque son développement sera terminé. En effet, si Tesla propose actuellement une version bêta du Full Self-Driving à certains de ses clients, cette dernière est encore très loin d’être parfaite.

Elon Musk a justement tenu à rappeler ce point dans un tweet récent. Dans ce fameux message, l’homme fort de Tesla explique ainsi que la nouvelle bêta du mode – la neuvième – corrige la plupart des problèmes présents dans les bêtas précédentes. Il s’agit clairement d’une bonne nouvelle, mais Musk précise aussi que d’autres bugs sont susceptibles de survenir.

Il incite donc les clients qui testent ce nouveau mode à faire preuve de la plus extrême des prudences. Et même à se montrer paranoïaques.

Des déclarations finalement assez logiques. L’Autopilot de Tesla a été associé à plusieurs accidents graves récemment et beaucoup de détracteurs de la marque lui ont reproché de ne pas suffisamment avertir les conducteurs sur les limites de ce mode. On comprend donc ce qui pousse Elon Musk à se montrer aussi prévenant.

Mots-clés tesla