Emma Stone, soutien de Scarlett Johansson dans son combat contre Disney ?

Personne ne l’avait vu venir. Scarlett Johansson se retourne contre Disney, détenteur de Marvel Studios. L’actrice accuse le géant du divertissement de ne pas avoir respecté leur contrat avec la sortie de Black Widow sur Disney+. L’interprète de Natasha Romanoff a perdu beaucoup d’argent, celui des recettes au box-office. Et aujourd’hui, l’ancien rédacteur en chef de THR, Matt Belloni, révèle qu’une autre actrice va emboîter le pas à Scarlett Johansson. Cette actrice, c’est Emma Stone, star de Cruella. Le long-métrage a aussi été publié directement sur Disney+ en plus de sa sortie au cinéma. Autant dire qu’avec ces deux grands noms contre lui, Disney pourrait flancher.

Mais ce n’est pas tout puisque le journaliste a aussi cité Emily Blunt. L’actrice étudierait une action en justice similaire pour Jungle Cruise.

Emma Stone dans Cruella
Crédit : Disney

Disney va-t-il entrer dans un long procès contre ses stars ?

A lire aussi : Disney+ : Pas de Blu-ray prévus pour ses séries Marvel (pour le moment)

Scarlett Johansson ne serait pas seule dans son combat contre Disney

Kevin Feige, dirigeant de Marvel Studios, serait très en colère et contrarié. Matt Belloni nous apprend que l’homme d’affaires « n’est pas enclin aux confrontations d’entreprise ou à la foule (…) J’ai entendu dire qu’il est en colère et honteux ».

Avec Emma Stone aux côtés de Scarlett Johansson, Disney entier serait dans la tourmente. Une publicité dont le géant du divertissement se serait bien passé.

Rappelons que Black Widow était destiné uniquement au cinéma selon le contrat de Scarlett Johansson. Le salaire de l’actrice était grandement basé sur les performances du film au box-office. Avec une sortie sur Disney+, l’interprète de Natasha Romanoff est grande perdante rapporte son avocat, John Berlinski.

Disney a intentionnellement incité Marvel Studios à rompre le contrat, sans justification, pour empêcher ma cliente de réaliser le plein bénéfice de son marché. Ce ne sera sûrement pas la dernière fois qu’un talent d’Hollywood tient tête à Disney et lui fait comprendre, quoi que la société pense, qu’elle a l’obligation légale de remplir l’accord.

– John Berlinski

Disney a depuis répondu à Scarlett Johansson dans un communiqué. Une justification du géant plutôt déroutante et de hors propos, parlant de la pandémie.

Ce procès est particulièrement triste et affligeant en raison de son manque de considération pour les effets mondiaux horribles et prolongés de la pandémie de COVID-19.

– Disney

Reste à savoir si Emma Stone (et Emily Blunt) sera la prochaine star à tenir tête à Disney, comme l’explique John Berlinski.

Mots-clés cruelladisney