EMUI 11 officialisé par Huawei, la bêta disponible sur certains smartphones de la marque

Huawei a enchaîné les annonces hier. Non content d’avoir dévoilé HarmonyOS 2.0, la marque a ainsi fait toute la lumière sur sa nouvelle surcouche, la fameuse EMUI 11. Elle est même dispo en bêta sur certains appareils de la marque.

Attention en revanche, car seuls les modèles privés des services Google sont concernés pour le moment. C’est notamment le cas des P40, mais aussi des Mate 30, lancés l’année dernière. Huawei n’a pas évoqué le cas des appareils plus anciens et on ignore donc si ces derniers pourront profiter de toutes les nouveautés apportées par cette version.

Peu de smartphones arrivent à égaler le P40 Pro sur le terrain de la photo, voire même aucun

Peu de smartphones arrivent à égaler le P40 Pro sur le terrain de la photo, voire même aucun

Des nouveautés particulièrement nombreuses par ailleurs.

EMUI 11 officiel !

À commencer par le mode Always on Display qui s’enrichit de nouveaux thèmes plus lookés et, surtout, plus variés. Avec des créations parfois très travaillées. Idem du côté des icônes, certaines ont été remplacées et le résultat est très intéressant.

Mais ce n’est pas tout. Huawei a également travaillé sur les animations afin de les rendre les plus fluides possible.

Il y a aussi du neuf pour les interactions entre les smartphones et les ordinateurs de la marque. Vous le savez peut-être, mais les personnes possédant un smartphone et un PC Huawei peuvent les connecter l’un à l’autre, ce qui leur permet ensuite de piloter leur téléphone directement depuis leur PC. Désormais, avec EMUI 11, ils pourront aussi ouvrir jusqu’à trois applications Android en simultanée sur leur PC.

Du mieux pour l’interface, mais pas seulement

Huawei a beaucoup investi sur le secteur de l’intelligence artificielle ces dernières années et l’entreprise compte visiblement poursuivre dans cette direction : EMUI 11 intègre en effet une IA traductrice qui sera capable de traduire une vidéo ou un échange textuel en temps réel. Pour l’heure, cette IA ne prend pas en charge le français, mais elle est déjà capable de traduire le chinois, le coréen, le japonais et l’anglais.

Meetime devrait également intéresser ceux qui disposent de plusieurs produits de la marque chez eux puisqu’il leur permettra de partager le contenu affiché sur leur écran d’un dispositif à l’autre.

Pas mal de nouveautés, donc, avec une question qui reste toujours en suspens : est-ce que cela suffira à convaincre les consommateurs de rester chez Huawei et de renoncer aux services de Google ? Si vous voulez avoir un début de réponse, alors vous pouvez aller faire un tour sur la chaîne et regarder le test du Huawei P40 Pro.

Mots-clés huawei