En 2020, l’American Flat Track veut rendre le port de combinaisons à airbag obligatoire

Durant les courses de moto, les accidents arrivent généralement sans qu’on s’y attende. Si certains d’entre eux sont sans gravités, d’autres peuvent gravement blessés les coureurs et même être mortels.

Conscients du fait que ces sportifs de l’extrême risquent à chaque instant leur vie, le fabricant d’équipements sportifs Dainese et l’American Flat Track (AFT) ont décidé de faire équipe pour améliorer la sécurité de ces coureurs durant les compétitions.

crédits Pixabay

Sur le même modèle que le règlement établit lors de la course MotoGP en 2018, l’AFT veut rendre obligatoire le port de combinaison à airbag pour tous les compétiteurs appartenant à la catégorie SuperTwins à partir de 2020.

Dainese devra réviser ses combinaisons

Certes, les règles de sécurité établies pour les courses MotoGP et AFT sont désormais similaires sur certains aspects mais il existe encore des différences qui doivent être prises en compte pour la conception des combinaisons à airbag, dont la façon de se mouvoir des coureurs durant les compétitions.

Face à cela, Dainese devra retravailler le design des combinaisons à airbag des compétiteurs et reprogrammer le logiciel qui permet de déclencher ce système de sécurité. Baptisé Dainese D-Air, cette combinaison dotée d’un système de capteurs, de gyroscopes et d’unités GPS, aurait déjà été testée par une équipe de coureurs durant les courses AFT qui ont eu lieu cette année.

Du pain sur la planche

En concevant la combinaison D-Air, on peut dire que Dainese a fait du bon boulot. Les airbags se fondent parfaitement dans la combinaison de moto et pèse 37% moins lourds que les versions précédentes conçues par le fabricant. Les coussins gonflables de la Dainese D-Air protège le thorax, les épaules, la clavicule et le dos des coureurs en fonction de leurs utilisations.

Toutefois, des changements devront être apportés au niveau de l’activation des airbags, notamment lorsque les coureurs se trouvent sur des pistes de trophée touristique où ils sont obligés d’effectuer des sauts. Durant les tests, l’équipe de Dainese a remarqué que les airbags de la combinaison gonflaient sans raison au moment de l’atterrissage.

Le fabricant doit donc mettre au point une technologie qui permet à la combinaison de faire la distinction entre les mouvements normaux associés aux courses et les accidents.

Mots-clés aftMoto