En Alaska, les macareux meurent en grand nombre à cause du changement climatique

Le changement climatique est un phénomène très inquiétant surtout pour la survie de la biodiversité animale. Les macareux d’Alaska font partie des espèces menacées par ce trouble environnemental. Une récente étude publiée dans Plos One a fait état  d’une mort en masse des macareux huppés et des macareux à crête sur l’île Saint-Paul, une des îles Pribilof situées dans la mer de Béring.

Les communautés et tribus habitant dans la région ont récupéré plus de 350 carcasses d’oiseaux entre 2016 et 2017. Selon les informations, 87 % d’entre elles étaient  des restes de macareux touffus, une proportion très élevée comparée aux précédentes années où elle n’était que de 1 %.

Crédits Pixabay

Les scientifiques ont remarqué que la plupart des macareux morts étaient des individus adultes en pleine mue.

Une mort causée par le manque de nourriture

Durant la période de la mue, les macareux subissent une perte puis une repousse de leurs plumes. Cette phase de leur vie augmente énormément leur besoin nutritionnel et nécessite ainsi une alimentation plus conséquente. Ces oiseaux se nourrissent principalement de poissons et d’invertébrés marins.

Lors de l’étude, Timothy Jones, chercheur participant au projet de science citoyenne à l’Université de Washington et  premier auteur, a observé avec son équipe que les sources de nourriture des macareux sont devenues de plus en plus rares.

Selon les explications, le réchauffement de la planète contribue à la hausse de la température des océans. Il en résulte des changements visibles au niveau des écosystèmes marins et des réseaux trophiques. Ces changements favorisent la réduction en nombre de certaines espèces telles que les poissons dont la goberge et les crustacées comme le krill. Ces derniers font partie des proies des macareux et avec leur disparition, beaucoup d’oiseaux sont morts par manque de nourriture.

Les macareux, indicateurs du changement climatique

Depuis toujours, les oiseaux marins tels que les macareux faisaient partie des espèces abondantes de la région de l’Alaska. Ils sont normalement situés en haut de la chaîne trophique. Leur survie ainsi que le succès de leur reproduction sont cependant menacés par la variation importante du climat. C’est la raison pour laquelle ils ont été proposés comme indicateurs des changements de l’écosystème marin dus au climat.

En Alaska, principalement dans sa partie Nord, les températures augmentent plus rapidement que dans n’importe quelle autre partie des Etats-Unis. Les macareux ainsi que plusieurs autres espèces sont ainsi gravement menacés de disparition si la situation ne s’améliore pas.