En Suisse, un nouveau crop circle a été découvert et le propriétaire du champ ne pense pas qu’il est d’origine humaine

Hanspeter S. cultive le blé en Suisse depuis plusieurs années maintenant. En début de semaine, en arrivant dans un de ses champs, il a eu la surprise de découvrir un étrange motif tracé sur le sol. Il ne pense pas qu’il soit d’origine humaine compte tenu de la perfection du tracé.

Les crop circles, ou “cercles de culture” dans notre langue se présente sous la forme d’un vaste motif réalisé dans un champ de céréales par l’écrasement des épis le composant.

Crop Circle

Le phénomène n’est pas nouveau et les premiers cas recensés remontent ainsi à la fin des années 60.

Les crop circles, un phénomène remontant aux années 60

George Pedlez avait été un des premiers cultivateurs touchés et il a ainsi prétendu en 1966 avoir été témoin du décollage d’un aéronef à partir d’un marécage situé non loin de sa propriété australienne. En se rendant sur place, les autorités avaient eu la surprise de découvrir un aplatissement circulaire de milliers de roseaux.

Par la suite, d’autres motifs similaires ont été découverts et la légende des crop circles a fini par se répandre à travers le monde.

Beaucoup ont pensé à l’époque que ces motifs étaient laissés par des soucoupes volantes, mais il s’est avéré par la suite que ces derniers étaient l’oeuvre de plaisantins. Doug Bower et Dave Chorley, deux fermiers anglais, ont en effet avoué à la fin des années 70 avoir réalisé plusieurs motifs en s’inspirant des crop circles australiens.

Mais revenons-en plutôt à nos moutons et donc à notre cultivateur.

Un motif trop parfait pour être d’origine humaine ?

Lundi, en arrivant à l’un de ses champs de blé, Hanspeter S. a eu la désagréable surprise de découvrir que de nombreux plans étaient couchés sur le sol. Il a immédiatement pensé que ces dégâts avaient été causés par les puissants orages survenus durant le weekend et il a alors demandé à son beau-fils de survoler la région avec son drone afin de s’en assurer.

Le cultivateur et son beau-fils ont alors eu la surprise de découvrir la présence d’un vaste crop circle s’étendant sur plusieurs dizaines de mètres, un crop circle représentant un motif complexe formé de plusieurs cercles reliés les uns aux autres.

L’information s’est rapidement répandue dans la région et plusieurs journaux locaux sont venus interviewer le cultivateur afin d’avoir son avis sur la provenance de ces motifs. L’homme a alors déclaré que ces derniers étaient de son point de vue beaucoup trop parfaits pour avoir été tracés par de simples humains.

Il ne souhaite cependant pas laisser les autorités locales et autres experts en ufologie accéder à son champ. L’homme craint en effet de nouveaux dégâts.

Mots-clés insolite