En Chine, des parents testent l’ADN de leurs bébés pour savoir s’ils seront des prodiges ou non

Depuis quelques temps, tester l’ADN de son enfant pour savoir s’il pourrait un jour devenir un prodige commence à devenir populaire en Chine.

Même s’il est difficile de croire que l’on puisse connaître l’avenir de cette manière, il semblerait que certains parents n’hésitent pas à tester les gènes de leur enfant. Selon les informations, cette procédure permettrait de découvrir des talents potentiels et ainsi de prédire les chances de devenir un prodige.

Crédits Pixabay

Depuis des années, de nombreux scientifiques essaient de chercher s’il y a une relation entre le génome humain et l’intelligence ou encore la créativité. Si les résultats de ces recherches sont jusqu’à présent assez vagues et contradictoires, certaines personnes comme Chris Jung, un père de famille chinois, croient fermement que tout est écrit dans les gènes.

Pour connaître le potentiel de sa fille, Jung a fait analyser son ADN dans sa propre entreprise Gene Discovery.

Les résultats du test définissent l’avenir

Pour déterminer à l’avance la future carrière de sa fille, Jung a fait tester sa salive au laboratoire. Avant de connaître les résultats, l’homme espérait que celle-ci suivrait un jour  une voie traditionnelle comme devenir avocate ou médecin.

Seulement, après le test, il s’est avéré qu’elle avait plus de chance d’exceller dans le domaine de la musique, des sports ou des mathématiques. Jung a ainsi dû changer son opinion face à la situation.

« A l’origine, je voulais qu’elle devienne médecin ou avocat, mais une fois que j’ai regardé les résultats, j’ai constaté que sa mémoire était assez mauvaise et mes attentes ont alors changé » a-t-il déclaré. Il a aussi ajouté que s’il voulait que sa fille devienne une professionnelle du barreau ou de la chirurgie, elle devrait alors beaucoup étudier et se souvenir de beaucoup de choses, chose qu’elle ne pourra certainement pas faire vu les résultats de ses tests.

La technologie « Designer Baby »

De leur côté, des scientifiques ont développé une méthode pour rendre les futurs bébés plus intelligents et plus grands. Il s’agit d’une technologie  qui consiste à sélectionner les embryons qui présentent certains caractères « désirables » comme une grande taille ou une grande intelligence.

Les résultats de l’étude ont été publiés le 21 novembre dernier dans la revue Cell. Selon le rapport, la méthode utilise une technique appelée PGT ou Preimplantation Genetic Testing pour sélectionner des embryons « supérieurs » développés par fécondation in vitro (FIV), et ce, en analysant leur ADN.

Comme l’analyse des gènes des enfants en Chine, les résultats de la récente technique de « Designer Baby » restent tout aussi incertains. Il faudrait en effet attendre que l’enfant grandisse jusqu’à l’âge adulte pour voir si les résultats des tests ou des manipulations étaient bien corrects.

Aldoux Huxley doit se retourner dans sa tombe.

Mots-clés adngénétique