En Chine, la police va utiliser des lunettes à reconnaissance faciale pour arrêter les criminels

La Chine vient de faire un pas en avant en perfectionnant ses méthodes pour traquer les criminels. La police de Zhengzhou vient en effet d’annoncer la sortie de nouvelles lunettes à reconnaissance faciale qui permettra d’arrêter plus facilement les malfaiteurs.

La sortie de ces lunettes n’est pas une révolution sachant que la même technologie est déjà utilisée en Chine pour traquer les voleurs de papiers toilettes ou encore pour surveiller les étudiants peu assidus.

Poursuite Police

Ces lunettes ont été conçues par l’entreprise chinoise LLVision Technology. Wu Fei, le directeur exécutif de la start-up a indiqué qu’il avait travaillé en étroite collaboration avec la police pour adapter ces lunettes à leur besoin.

Des premiers tests ont été effectués pour tester l’efficacité de ce nouveau gadget et ils s’avèrent plutôt encourageants.

Trente-trois arrestations

Les tests ont été réalisés par la police de Zhengzhou dans les gares d’East Railway. Ainsi, les éléments des forces de l’ordre ont sillonné les lieux pour passer en revue les voyageurs qui se trouvaient dans les gares.

Résultat, 33 criminels ont été arrêtés grâce aux lunettes de reconnaissance faciale.

Parmi eux, on compte 7 personnes liées à des affaires criminelles importantes comme le trafic d’être humain et les délits de fuite. 26 autres individus ont été inculpés pour avoir voyageaient sous une fausse identité alors qu’en Chine, il est obligatoire d’utiliser sa carte d’identité pour les voyages en train.

Connectées à une base de données

Pour permettre aux lunettes de reconnaitre ces malfaiteurs, ses concepteurs l’ont connecté à une base de données hors ligne contenue dans un boitier transporté par les agents de police. Ces données contiennent les informations de 10 000 personnes ayant eu affaire à la justice chinoise. D’après Wu Fei, ces lunettes ont reconnu les criminels en un dixième de seconde lors des tests.

Grâce à une caméra intégrée dans ce dispositif, les policiers pourront prendre des mesures précises de la largeur et de la profondeur du visage de l’individu qu’ils regardent. Par la suite, les lunettes se chargeront de les comparer avec la base de données. Ces lunettes représentent une véritable menace pour les criminels.

D’après William Nee d’Amnesty International, « La possibilité de doter les policiers d’une technologie de reconnaissance faciale dans leurs lunettes de soleil peut rendre la surveillance en Chine omniprésente. »

Mots-clés chineinsolite