En Chine, les mendiants préfèrent maintenant être payés via WeChat Pay

Si vous allez en Chine, ne leur parlez pas de WhatsApp, Viber ou encore Facebook, qui y sont bloqués. Dans l’Empire du Milieu, l’application en vogue est WeChat. Là-bas, cette application est devenue un indispensable.

Plus qu’un simple service de messagerie, WeChat est aussi devenu une solution de paiement facile et sans contact. Depuis quelques temps, la filiale du groupe Tencent a lancé son service de paiement mobile baptisé WeChat Pay. Avec cette application, il est possible de payer ses factures ou encore ses impôts.

crédits Pixabay

Depuis l’arrivée de WeChat Pay, l’utilisation des billets se fait rare en Chine. Pour preuve, même les mendiants utilisent le service pour recevoir de l’aide.

Envoyez vos dons via un QR code

En Chine, les SDF qui vous demandent des pièces de monnaies ne courent plus les rues. A la place, vous verrez des mendiants vous tendre leur smartphone en échange d’un don qu’ils vous demanderont d’envoyer via un QR Code. Ils passeront par WeChat Pay pour empocher cette somme.

Fabienne Marquet, Directrice générale adjointe de Bayard Media Développement, en a été témoin après un voyage en Chine. « Dans les rues, les SDF tendent désormais leur mobile pour recevoir un don via un QR Code. » a-t-elle indiqué.

Plus d’excuses

En général, lorsqu’un étranger vient nous aborder dans la rue pour mendier, on l’esquive en prétextant qu’on n’a pas de monnaies. Eh bien en Chine, cette excuse ne fonctionne plus car les mendiants sont à la pointe de la technologie. Sur Facebook, un utilisateur du nom de Fazil Irwan a raconté ce qui était arrivé à son amie lorsqu’elle était en voyage en Chine et qu’un mendiant l’a approchée pour lui demander de l’argent.

D’après Irwan, son amie a d’abord dit qu’elle n’avait pas d’espèces. Cela n’a pas arrêté le SDF qui a dégainé son QR Code. « Dans ma publication précédente, je racontais que la plupart des transactions en Chine se faisaient via WeChat. Mes amis sont sortis dîner quand un mendiant les a approchés pour leur demander de l’argent. Une de nos amies a répondu qu’elle n’avait pas de cash sur elle. Le mendiant lui a répondu que ce n’était pas grave et qu’elle pouvait payer par WeChat. Et c’est ce qu’elle a fait. »

Lorsque vous irez en voyage en Chine, vous êtes maintenant prévenus.

Mots-clés mendiantsWeChat