En Chine, les pyramides abritant les tombeaux des empereurs et l’armée en terre cuite sont toutes orientées dans la même direction et un chercheur pense savoir pourquoi

La plupart des civilisations ont accordé une importance cruciale à l’alignement des monuments par rapport aux points cardinaux. Pour certaines familles et dirigeants, orienter la structure de la tombe selon des repères géographiques était une manière de symboliser leur puissance. Tout comme les anciennes dynasties égyptiennes, d’anciennes familles royales chinoises ont établi plus de quarante pyramides dans la périphérie de Xi’an, le long des rives du fleuve Wei.

L’alignement des quarante pyramides chinoises a toujours intrigué les chercheurs. Bien que les directions soient différentes, certaines tombes sont alignées de manière plus ou moins précise avec les points cardinaux, c’est-à-dire à un degré du Nord. Cependant, les autres structures funéraires sont caractérisées par une déviation de 8 à 14 degrés.

Temple Chine

Crédits Pixabay

Giulio Magli est un archéoastronome italien. Son métier consiste à essayer de comprendre les liens entre la disposition des monuments historiques avec les éléments célestes. Récemment, il a publié une étude dans laquelle il propose une explication à l’énigme.

Les anciens architectes n’ont pas fait d’erreurs

Afin de cerner les architectes qui ont construit les mausolées des empereurs et des membres de la dystasie des Han occidentaux, Giulio Magli a utilisé des techniques simples. Il a réalisé des enquêtes sur le terrain et combiné les données avec celles obtenues à partir de l’imagerie satellitaire.

Le scientifique a écarté des hypothèses comme l’erreur géométrique utilisant des données paléomagnétiques. Il a également rejeté l’explication selon laquelle ces mesures seraient en accord avec des formes distinctes du « feng shui », la géomancie chinoise.

Certaines familles ont décidé d’aligner leur tombe avec Polaris

Il pense plutôt que ces déviations peuvent s’expliquer par un phénomène appelé précession des équinoxes. En fait, l’axe de rotation de la Terre s’incline lentement, mais constamment, ce qui fait que la position des étoiles change. En effet, durant l’époque prémoderne, le nord céleste ne correspondait pas à un élément distinct. Certaines familles royales ont alors choisi d’aligner leurs tombes avec Polaris, alias « étoile polaire ».

En d’autres termes, ces décalages de près de quatorze degrés correspondraient aux points cardinaux d’il y a environ deux millénaires.

Notons que dans les croyances traditionnelles chinoises, Polaris est considérée comme le grand empereur des cieux. Il est donc compréhensible que certains dirigeants aient choisi d’abandonner la vieille convention nord-sud et d’allier leur puissance à cet élément céleste. Avec le temps, Polaris s’est alignée avec le Nord.

Les résultats de l’étude ont été publiés dans la revue universitaire Archaeological Research. Cette recherche s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme concernant les liens entre l’astronomie et de la doctrine traditionnelle du « feng shui » avec les nécropoles impériales chinoises.

Mots-clés archéologiechine