En Chine, un homme a été infecté au cerveau par des larves de ténia à cause d’un repas mal cuit

Un homme de 46 ans, vivant dans la province du Zhejiang, dans la partie est de la Chine, s’est retrouvé à l’hôpital après avoir développé plusieurs symptômes neurologiques. Selon les informations, l’homme aurait eu des maux de tête, des étourdissements, ainsi que plusieurs crises ressemblant à de l’épilepsie avec de la mousse sortant de sa bouche.

Arrivé à l’hôpital, il a expliqué aux médecins qu’il avait mangé un repas fait maison avec du porc et du mouton, un mois avant le début des symptômes.

Crédits Pixabay

Pour savoir de quoi il souffrait exactement, les médecins au sein du First Affiliated Hospital du  Zhejiang University Medical College lui ont fait passer des examens IRM.

Les examens ont révélé que son cerveau présentait plusieurs lésions dues à une maladie parasitaire appelée neurocysticercose.

Infection par le ténia

Selon les médecins, l’homme a contracté la maladie en ingérant accidentellement les œufs d’un ver parasite connu sous le nom de Taenia solium ou ténia du porc. D’après l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), les larves de ce ver sont capables de se déplacer partout dans l’organisme humain, y compris dans les yeux, sous la peau, dans les muscles et dans le cerveau. Arrivées dans ces organes, les larves forment alors des kystes.

Les médecins ont expliqué que l’homme avait probablement contracté la maladie en achetant de la viande contaminée par les larves du ver parasite et qu’il ne l’avait pas suffisamment cuite pour tuer les larves. Ces hypothèses ont été confirmées par le patient, car celui-ci a avoué qu’il n’avait laissé mijoter la viande que pendant un court moment.

Une maladie courante dans les pays en développement

La neurocysticercose est une maladie courante dans les pays en voie de développement comme dans certains pays d’Asie, d’Amérique Latine ou encore d’Afrique. Elle fait partie des principales causes de convulsions dans le monde.

Pour le Chinois, l’histoire s’est bien terminée, car il a reçu le traitement nécessaire pour éliminer les parasites qui se trouvaient dans son cerveau. Pour d’autres personnes, la neurocysticercose peut être mortelle comme ce fut le cas d’un adolescent en Inde qui a succombé à sa maladie plus tôt cette année.

Bien que cette maladie soit plus courante dans certains pays, il est conseillé de toujours bien cuire la viande avant de la consommer, car en ce qui concerne la santé, la prévention reste toujours mieux que le traitement.

Mots-clés santé